Archives Critiques

Brothers : Epoustouflant !

Jim Sheridan est de retour derrière la caméra pour signer un film éblouissant sur les conséquences de la guerre et le retour à la vie ensuite, en racontant l'histoire porté disparu qui retrouve sa famille. "Brothers" est tout simplement époustouflant !

Tout d'abord avant d'entamer le film, il faut éviter de catégoriser directement les acteurs. En effet, "Brothers" dispose d'un casting quatre étoiles, avec des acteurs de renoms et qui ont des blockbusters ou films à grosse production dans leurs CV. Ces trois là vont former un trio d'acteurs littéralement bluffant dans "Brothers" (distribué par Wild Bunch). Tobey Maguire (qui mériterait bien une superbe récompense pour son rôle) est époustouflant de réalisme, saisissant à son retour d'Afghanistan. Jake Gyllenhaal se pose en ex-taulard qui ré-apprend à vivre au contact de la famille de Sam en son absence. Et Natalie Portman joue la carte de l'émotion à la perfection en jouant la femme qui tente de se reconstruire.

"Brothers" ne peux pas non prétendre à être un chef d'oeuvre, pourtant il a toutes les qualités requises. En effet, ce film de Jim Sheridan est du « déjà-vu » (et on ne le cache pas). En 2006, Susanne Bier sort un film intitulé "Brothers" qui raconte l'histoire Michael qui forme un couple magnifique avec Sarah. Sa disparition en Afghanistan après une mission pour l'ONU bouleverse la vie de Sarah, qui se rapproche de Jannik (le frère ex-taulard) qui s'occupe de la famille. Ce film danois va donc inspirer Jim Sheridan.

Si on excepte ce fait, on peut derrière dire que le film du réalisateur de "The Boxer", "Au Nom du Père" ou encore "Réussir ou Mourir", s'empare à merveille de cette épisode pour en tirer quelque chose de réellement émouvant et touchant. "Brothers" a au moins la qualité de montrer autre chose qu'un quotidien de militaire au combat (l'exemple de "Démineurs" récemment). Au contraire, il s'attache à rentrer dans les sentiments du personnage pour essayer de faire ressentir ses sentiments, la vie qu'il mène aussi bien au front qu'après.

Et "Brothers" prend toute sa substance lorsqu'il s'agit de traiter du retour du soldat sur ses terres. Tobey Maguire incarne à la perfection le soldat transformé, cachant de lourds secrets (que le spectateur connait). Mais plutôt que de chercher à s'identifier à ce personnage principal, le spectateur peut aussi s'immiscer dans les autres personnages, ressentir la douleur de Grace, le renouveau ambigüe de Tommy ou encore le malaise de ces deux adorables petites filles.

Le film pose à la fin une question essentielle, dont nous allons taire la substance, mais qui résume parfaitement bien toute la symbolique du film. Des scènes frappantes, d'autres beaucoup plus intime, ce film donne la sensation de réellement vivre ce quotidien (qui pourrait bien être celui de certains soldats). Sheridan dote son film d'une large dose d'émotion, quitte à faire frémir son spectateur. Mais le résultat est plus que convaincant, la façon de traiter l'intérieur du soldat beaucoup plus intéressante que celle de Clint Eastwood dans "Mémoires de nos Pères".

Bref, avec puissance et émotion, Jim Sheridan s'intéresse aux conséquences de la guerre sur un soldat, porté disparu et qui revient au milieu de sa famille. Un trio d'acteurs brillant pour un film criant de réalisme, même si le sujet était déjà connu. 

Auteur :Christopher Ramoné
Tous nos contenus sur "Brothers" Toutes les critiques de "Christopher Ramoné"

ça peut vous interesser

Jake Gyllenhaal : Star sur TCM

Rédaction

The Vigil : Le mangeur de douleurs

Rédaction

Tout peut changer : La critique du film

Rédaction