Critiques

Captain Marvel : The Marvel-lous Mrs Denvers

Critique du film Captain Marvel

par Victor Van de Kadsye


Top départ pour l'année cinématographique de Marvel avec "Captain Marvel" !

En attendant que les Avengers renaissent de leurs cendres (c'est bon, vous l'avez ?), le public va faire connaissance avec Carol Denvers : pilote de l'armée de l'air américaine et, surtout, la plus puissante des personnages Marvel.

Menée par Brie Larson en tête d'affiche, cette nouvelle origin-story ne manque pas d'électricité et de pertinence face à son temps.


Les regards les plus cyniques pourraient voir en "Captain Marvel" une opportunité marketing de la part de Marvel Studios de surfer sur la vague #MeToo. On aurait pu tomber aussi dans cette généralité (en écrivant l'article) mais ce serait ignorer le fait que la production n'a été lancée qu'à partir de l'automne 2014. Et surtout, qu'au-delà de sa posture féministe, le film parvient intelligemment à traiter d'autres thèmes.

Dès le départ, "Captain Marvel" nous présente Carol Denvers comme une combattante forte et tenace, à la répartie cinglante et à la bienveillance totale ; c'est alors que, par un concours de circonstance, elle se retrouve sur Terre et va partir dans l'éternelle quête appliquée à chaque récit de science-fiction contemporain : Qui suis-je ? Quelles sont mes valeurs ? A quelle société j'appartiens ?

Oui, je sais que vous pensez à "Ghost In The Shell" ou à "Alita : Battle Angel" en lisant cela. Le tout dans une esthétique 90's où l'on danse sur du Nirvana tout en jouant à Street Fighter 2 sur arcade. Oui, oui...

critique-captain-marvel
Brie Larson

Et pourtant, tout ce qui aurait pu être d'un cynisme absolu, appuyé sur des mouvements sociaux importants, est balayé d'un seul coup par la pertinence des sujets du film : en plus de donner une plus grande place aux personnages féminins, "Captain Marvel" transmet à un jeune public un message bienveillant sur l'accueil réservé aux réfugiés.

Si ce n'est pas toujours fin, cela a le mérite de transmettre quelque chose de tolérant. De même que l'humour du duo Brie Larson / Samuel L. Jackson apporte à l'histoire un ton suffisamment léger sans laisser de côté l'importance de son récit simple mais essentiel.

On reprochera toujours à Marvel de sortir ses films comme des séries Netflix : peu soignés visuellement et misant la plupart du temps sur la décontraction.Toutefois, "Captain Marvel", réalisé par Anna Boden et Ryan Fleck, sait viser juste dans l'importance de son sujet.

En ce sens, il rejoint des films tels "Wonder Woman" et "Ghostbusters". Des films aux imperfections évidentes, certes, mais qui ne méritent pas de tels bashings. Bref, une attente agréable avant de retrouver touts nos super-héros dans la suite de "Avengers : Infinity War" : "Avengers : End Game".


ça peut vous interesser

C’est ça l’amour : La critique du film

Rédaction

Les Aventuriers des Salles Obscures : 09 mars 2019

Rédaction

Le Chant du Loup : Remarquable thriller en apnée

Rédaction