28 février 2021
Archives Critiques

Cellular : Jetez-le !

Boum ! Dès les premières secondes de "Cellular" (distribué par Metropolitan), on assiste à un kidnapping. La belle Kim Basinger, qui se fait très rare au cinéma, se retrouve expédiée manu militari dans une pièce de sa maison. Mais que se passe-t-il ? Jason Statham, la brute du "Transporteur", apparait devant la belle plantureuse et commence à la questionner. Voila, c'est ce qu'on appelle un démarrage sympathique.

Malheureusement, mise à part cette entrée en scène accrocheuse et pas désagréable, tout le reste dans le film est mille fois téléphoné. A commencer par le téléphone d'ailleurs, que le ravisseur pulvérise à coups de marteaux devant l'otage. Magie du cinéma, cette professeur de biologie (on l'apprend par la suite) est également la soeur de McGyver : on ne la verra pas à l'oeuvre, mais elle réussit a refabriquer un téléphone à partir des fils et de la plaque électronique du téléphone que ses ravisseurs ont joyeusement écrabouillé. Elle passe un coup de fil, et hop, un jeune homme décroche son portable... Un jeune homme d'ailleurs, pour lequel le réalisateur a déjà pris le temps d'exposer les relations avec son ex-petite amie, ses amis aux torses nus et bombés, et son téléphone qui fait aussi office de caméra vidéo. (message probable du metteur en scène : c'est beau la technologie !?).

Donc : Jessica, une femme kidnappée et séquestrée, passe un appel téléphonique au hasard et tombe sur Ryan, un jeune homme à qui elle demande de l'aide. Ce dernier, qui n'a rien d'un super-héros, va se lancer dans une incroyable course contre la montre pour sauver celle qui n'est qu'une voix. Le pitch, gros comme un tracteur, est pourtant lancé. Et le réalisateur de montrer que notre société est trop occupée pour entendre ce jeune homme, qui crie pourtant sur tous les toits qu'une femme qui s'est faite kidnappée et l'a appelé sur son portable par erreur.

Il y a tout de même quelques bonnes idées sous-exploitées, englouties dans ce ramassis d'ordures : le contact entre le héros et la victime est minimal, ce qui intensifie l'action et donnerait presque un peu de crédibilité à cette farce. William H. Macy est toujours aussi subjuguant, même avec un masque à l'huile de concombre sur le visage. Enfin, cela fait du vraiment du bien de voir que Kim Basinger est vivante (son rôle dans "8 mile" était presque un cameo d'adieu au cinéma). Mis à part ces maigres atouts, le film reste largement en deçà du "Phone Game" de Schumacher. Ici, on a vraiment l'impression de voir un Jean-Claude Vandamme bis, alias Chris Evans, qui vient au secours de belles blondes séquestrées rien qu'avec son portable...

Alors, voici cinq règles que Jean-Claude doit ou devra respecter quand Kim l'appelle pour un sauvetage express :
1. C'est mieux d'être en voiture, car on est toujours en mouvement. Qui sait ? Jean-Claude croisera peut-être les ravisseurs sur la route et leur dira bonjour de la tête...

2. S'il vole une belle décapotable, il y a de grandes chances qu'il y ait un revolver dans la boite à gants.
3. Ah, tout de suite, on se sent plus fort, Jean-Claude !
4. Il ne doit jamais raccrocher son portable, sous risque de perdre à jamais la belle blonde.
5. Si la batterie du portable tombe à plat, rien de mieux que de braquer le revendeur le plus proche.

Et si avec tout cela, on n'arrive toujours pas à avoir un bel ersatz d'un film avec Jean-Claude, il faut balancer le deus ex machina en plein milieu du film (eh oui, les flics, tous des pourris) pour qu'il ne reste strictement aucun intérêt à voir Cellular en entier. Et si vous voulez voir le dernier modèle Nokia, regardez un peu le générique de fin, car notre super réalisateur, qui était par ailleurs cascadeur sur des films tels que "Scarface" et "L'Arme Fatale", a eu l'idée minable de faire apparaitre l'intégralité du générique sur l'écran d'un portable, ce qui est parfaitement dans la lignée des âneries auxquelles David R. Ellis s'était précédemment livré dans son misérable "Destination Finale 2".

En bref : "Cellular" est un film sans aucun intérêt et ce, malgré l'interprétation toute en justesse de Macy. A éviter à tout prix !

Auteur :Houmann Reissi
Tous nos contenus sur "Cellular" Toutes les critiques de "Houmann Reissi"

ça peut vous interesser

Antebellum : Des Bluray à gagner !

Rédaction

Antebellum : En Bluray

Rédaction

Greenland : Gagnez vos Bluray !

Rédaction