19 janvier 2020
Critiques

Cendrillon : Un film familial à la morale bien pensante

Tout le monde connaît l'histoire de Cendrillon, une belle jeune fille perd sa mère. Quelques temps plus tard son père se remarie, puis décède lui aussi. La marâtre se trouve être un véritable monstre soutenu par ses deux horribles filles. La pauvre Cendrillon n'a alors plus aucun ami à part quatre petites souris et une oie. 


Le film de Kenneth Branagh (réalisateur entre autres de "Thor" et de "The Ryan Initiative") reprend trait pour trait le scénario original. Il ne s'en cache pas et avoue même s'être plus inspiré du Walt Disney de 1950 que du conte de Charles Perrault.

Le résultat est  beaucoup moins surprenant et intéressant que le dernier Disney live, le "Maléfique" de Robert Stromberg, avec Angelina Jolie. Suivre une méchante torturée est plus attrayant que suivre une jeune fille se laissant asservir pour cause de bienveillance.

Toutefois "Cendrillon" est un belle histoire présentant exactement ce qu'il vend : un film familial à la morale bien pensante. Le point fort de la réalisation réside dans les effets visuels et des costumes qui ravisent les yeux des spectateurs petits et grands.

Et puis, Helenna Bonham Carter, en fée, est excellente donnant vie à des scènes drôles et enchanteresses. Cate Blanchett, en belle-mère irascible mais néanmoins humaine, n'est pas en reste et le jeu des jeunes acteurs, comme Lily James et Richard Madden, est tout à fait honorable.

Une pléiade de seconds rôles vient épauler le casting, des personnages attachants et justes qui ne font pas que de la figuration tels Stellan Skarsgârd et Nonso Anozie.

Ainsi, "Cendrillon" ensorcellera les petites filles et amusera les parents, mais est loin de s'inscrire dans la veine de "Maléfique". C'est tout de même un agréable moment que le spectateur passera dans les salles obscures.

Petit plus, le court-métrage, "La Reine des Neiges", diffusé avant le film avec une nouvelle chanson...

Auteure :Anouck Samyn
Tous nos contenus sur "Cendrillon" Toutes les critiques de "Anouck Samyn"

ça peut vous interesser

1917 : Une course en temps réel dans les tranchées

Rédaction

1917 : Sur le tournage avec Sam Mendes

Rédaction

L’ascension de Skywalker : La force tranquille

Rédaction