Critiques

C’est magnifique ! : Un conte moderne

Par Jérémy Joly

Acteur populaire du cinéma français, Clovis Cornillac se lance dans la réalisation en 2015. Son premier film est une comédie romantique intitulée « Un peu, beaucoup, aveuglément ». Il s'agit d'une histoire d'amour qui naît entre deux personnages, interprétés par Clovis Cornillac et Mélanie Bernier. Alors qu'ils sont voisins, ces derniers ne communiquent qu'à travers le mur mitoyen de leurs appartements. Deux ans plus tard, Clovis Cornillac récidive en mettant en scène le troisième volet de la saga cinématographique familiale « Belle et Sébastien ».

Son nouveau long-métrage est une comédie avec quelques petites touches de drame et de fantastique : « C'est magnifique ! ». Nous suivons les aventures de Pierre, un quarantenaire passionné d'abeilles et d'hibiscus. Après le tragique décès de ses parents, il apprend qu'il a été adopté. Il part donc dans une quête sur ses origines.

Un conte peu ordinaire

Dans « C'est magnifique ! », Clovis Cornillac nous plonge dans un conte moderne. Pierre, le personnage principal qu'il interprète, est romanesque. Il a grandi coupé du monde dans les montagnes. De ce fait, il possède une innocence, en étant éloigné de la perversité de la société. Lorsqu'il se retrouve à Lyon, ville dans laquelle ses parents lui ont légué un appartement, Pierre est confronté à la violence. Sa pureté est perçue comme de la stupidité. Il est perdu face aux règles définies par la société comme les transactions financières, il n'a aucune notion de l'argent. Par son regard, le monde moderne est d'une grande brutalité. Heureusement, il rencontre Anna, jouée par Alice Pol, qui va l'aider à retrouver la trace de sa mère, malgré ses propres problèmes. Il est aussi épaulé par des marginaux de notre société, deux prostituées, qui ont gardé un cœur tendre.

Visuellement, un univers est créé dans le film. Les costumes sont très colorés et la photographie éclatante. Le décor de l'appartement où s'installe Pierre est passé de mode. L'histoire se passe aujourd'hui mais tout nous renvoie au passé. C'est le cas avec la chanson du générique de début d'où vient le titre du film : « C'est magnifique ! » de Dario Moreno. Les époques se mélangent et ce procédé éloigne le spectateur d'un certain réalisme. Nous sommes face à une histoire qui parle à notre âme d'enfant. D'ailleurs, la bande originale renforce ce côté enfantin.

Cest-magnifique2
Clovis Cornillac et Alice Pol dans "C'est magnifique !" - Copyright Claire Nicol
Une quête fantastique

Alors que l'histoire nous promet un conte sympathique, le film nous amène ensuite vers le fantastique. Ce genre vient s'implanter assez sauvagement dans le récit. A partir de ce moment, le long-métrage perd sa saveur. Dans sa quête pour retrouver sa mère, Pierre connaît de nombreuses déceptions et perd soudainement ses couleurs. Sa peau se met à devenir jaune, puis grise. Ce choix n'est pas anodin puisque cela fait penser aux couleurs des anciens films. Jusqu'au moment où Pierre se met à disparaître complètement, il devient invisible. Il n'est plus rien pour la société.

Quant à Anna, elle cherche à récupérer la garde de sa fille. Le film est présenté comme une comédie. Mais celle-ci possède quelques scènes plus dramatiques et une bonne dose de fantastique. Ce mélange transforme le long-métrage en un brouillon. Il est difficile de cerner où celui-ci va nous mener.

Des personnages attachants

Clovis Cornillac campe avec brio cet adulte dans un corps d'enfant aussi attachant que naïf. Alice Pol est brillante dans le rôle d'Anna. Malheureusement, depuis quelques années, cette actrice a trop tendance à jouer le même genre de personnages. Il serait intéressant de la découvrir dans des registres plus différents. Enfin, le film comporte de bons seconds rôles à commencer par la touchante Myriam Boyer. Notons également la présence de Laurent Bateau en commissaire sordide, Gilles Privat en travesti au grand cœur ou encore André Penvern. « C'est magnifique ! » est donc un film qui nous touche par sa poésie, mais dont le mélange des genres débouche sur un étrange cocktail.

Tous nos contenus sur "C'est magnifique !" Toutes les critiques de "Jérémy Joly"

ça peut vous interesser

Champagne ! : Un goût de déjà bu

Rédaction

C’est Magnifique : La vie est belle

Rédaction

Hommes au bord de la crise de nerfs : Drôle de thérapie

Rédaction