25 juillet 2021
Archives Critiques

Chevalier : La critique du film

D'ordinaire, de l'autre côté de l'Atlantique, l'époque de la chevalerie donne lieu à des réalisations pleines de sonneries de buccins, de grands serments et d'incroyables duels finalement assez ennuyeux. Brian Helgeland - auteur de "Payback" il y a quelques temps - choisit de se replonger dans l'époque tout en y injectant un peu de dynamisme purement américain.

Le résultat est agréable même si le film ne tient pas toutes ses promesses. Les personnages sont prévisibles, le scénario aussi, les clichés pullulent, mais le cinéaste réussit une étrange alchimie entre le moderne et le désuet qui n'est pas sans qualités.

William est fils de couvreur et écuyer d'un chevalier. Lorsque ce dernier meurt à la veille de remporter un tournoi, il décide, avec ses deux acolytes de s'entraîner et de se faire passer pour un chevalier afin de leur assurer à tous trois un train de vie nettement plus intéressant. Ainsi naît Ulrik Von Liechtenstein du Gelderland, chevalier qui, avec de fausses lettres de noblesse, un héraut doué en métaphores et en "chauffeur de lice" et une femme forgeron douée va devenir l'un des meilleurs jusqu'à conquérir le coeur de la belle Jocelyne. Mais il y a un obstacle, en la personne du brutal Adhemar, chevalier à l'âme aussi sombre que son armure.

Ce serait banal si Helgeland ne parsemait tout cela d'un humour bienvenu et d'un rock endiablé venu rythmer les affrontements des chevaliers ou les bals de fin de tournoi. Les acteurs, suffisamment inconnus pour ne pas jouer les stars font vivre cette histoire avec humour et conviction, apportant leur verve à cette bluette teintée d'affrontements virils. L'ensemble sonne parfois un peu faux, personne n'est dupe, mais le tout est parfois voulu, le second degré donne au film un cachet étrange.

Ni totalement séduisant, ni vraiment raté, le film atteint son objectif principal : celui de divertir, les deux heures passent vite et bien même si les clichés sont nombreux. N'allez pas chercher plus loin, "Chevalier" n'est pas une oeuvre d'art, juste un film drôle et rythmé très bien pour meubler une soirée vide.

Auteur :Guillaume Branquart
Tous nos contenus sur "Chevalier" Toutes les critiques de "Guillaume Branquart"