28 octobre 2021
Critiques

Chez Nous : Jeanne, au secours !

Pauline, infirmière à domicile dans la région Nord et mère célibataire bien sous tous rapports, est propulsée tête de liste d'un parti populiste et conservateur en pleine ascension. En résumant le Rassemblement National Populaire en ces quelques derniers mots, difficile de ne pas faire le lien avec le FN. Malgré cela, dans "Chez Nous", Lucas Belvaux traite son parti politique fictif sans finesse en en reprenant l'imagerie et le discours de manière on ne peut plus caricaturale sans y ajouter quelque élément que ce soit pour lui donner une identité propre au-delà de la simple reproduction de sa contrepartie réelle.

Dans la même veine, lorsque les personnages abordent le sujet, qu'ils soient simples citoyens ou figures politiques, on ne dépasse quasiment jamais les lieux communs que l'opinion publique ne se lasse jamais de rabâcher, lieux communs si souvent restitués tels quels dans les dialogues de personnages secondaires qui en finissent par perdre toute crédibilité. De là à tomber dans le " Tous pourris ! ", il n'y a qu'un pas que "Chez Nous" n'effectue jamais vraiment mais semble trop souvent sur le point de le faire.

Pourtant, au-delà de son discours simpliste surnage de quoi susciter la réflexion et cela par l'intermédiaire du personnage principal campé par Emilie Dequenne, très crédible en citoyenne ordinaire qui veut juste vivre dignement en faisant des autres sa priorité sans jamais se laisser prendre pour un paillasson. A travers elle, c'est la frontière entre engagement politique et vie privée ainsi que la prééminence des étiquettes sur les caractéristiques intrinsèques qui sont bien questionnées au fil de son parcours politique dont la progression est parfaitement gérée.

Toujours solide aussi bien dans ses actes comme dans ses paroles, Pauline est un protagoniste courageux qu'on a envie de défendre car, en dépit de son engagement au service d'une cause qui jusque alors lui en touchait une sans bouger les autres, elle reste fidèle à ses saines valeurs de départ face à tout ce que les autres peuvent lui envoyer sur le coin du museau une fois propulsée candidate à la mairie plus ou moins malgré elle. Chaque étape de la perte de la maîtrise qu'elle pouvait avoir de son image constitue l'occasion bien exploitée de montrer l'instrumentalisation politique d'un individu. La mise en scène de Lucas Belvaux est très passe-partout mais restitue bien l'austérité de l'environnement qu'elle filme.

Auteur :Rayane MezioudTous nos contenus sur "Chez Nous" Toutes les critiques de "Rayane Mezioud"

ça peut vous interesser

La Fracture : Plongée dans un pays en crises

Rédaction

Le Discours en Bluray

Rédaction

Flag Day : Drapeau en berne

Rédaction