Archives Critiques

Chronique d’un scandale : Sacré duel !

Dans "Chronique d'un scandale" (distribué par Fox France), quand Barbara voit arriver Sheba dans son école grise d'une petite ville anglaise, elle voit sa chance d'une amitié à construire. Il faut dire que Barbara a une vie plutôt triste, remplie de manies, et occupée par son chat. Barbara ne se confie plus qu'à son journal intime, de façon assez acerbe dirons nous. C'est que Barbara est une vieille dame respectable, certes, mais aigrie. Face à elle, Sheba est une « bobo » type (bourgeois-bohème), encore pleine d'illusions face à son métier. L'amitié semble pourtant s'installer entre les deux...

Barbara c'est Judi Dench. La « M » de James Bond, la « Mrs Henderson » de Stephen Frears. En somme, une actrice dont le talent n'est plus à prouver et qui reste parmi ce que l'angleterre a offert de mieux au cinéma (avec Sean, ultime James Bond bien sûr). En vis-à-vis de Judi Dench, on trouve Cate Blanchett qui est Sheba. La diaphane Galadriel du "Seigneur des Anneaux" promène sa fraîcheur dans la ville, et son mystère aussi. Autour d'elle ? Le banal, l'ordinaire. Et c'est bien là l'intérêt de "Chronique d'un Scandale". Là où le tout aurait pu être très « glamour », le film reste dans le glauque, le gris, la banalité. Dans une ville grise, Barbara se fond dans le paysage, et Sheba dénote par son côté électron libre.

Plus que tout autre chose, le film est donc un vrai face à face, un réel affrontement entre deux actrices confirmées, qui donnent à leurs personnages complexité et attrait. Elles parviennent à leur ajouter de la profondeur, devant un scénario qui pouvait faire redouter quelques excès de manichéisme. Heureusement pour nous il n'en est donc rien, et les deux s'acquittent de leur tâche avec le plus grand talent, même si la performance de Judi Dench est encore un cran au dessus de celle de sa partenaire. Autour d'elles, le casting est également au rendez-vous des bons acteurs, notons en particulier l'immense Bill Nighty, inénarrable chanteur de "Love Actually", excellent en mari perdu dans cette chronique.

Si la mise en scène n'est parfois pas au rendez-vous, et que de temps en temps elle pourrait faire grincer des dents les spécialistes, il vaut mieux prendre "Chronique d'un scandale" comme ce qui lui fait le plus honneur : comme un terrain de jeu de luxe pour deux très bonnes actrices...

Auteur :Fadette Drouard
Tous nos contenus sur "Chronique d'un scandale" Toutes les critiques de "Fadette Drouard"

ça peut vous interesser

Ryan Reynols est un free guy

Rédaction

L’Empire contre-attaque : 40 ans !

Rédaction

Stateless : Un bouleversant drame australien

Rédaction