28 novembre 2021
Critiques

5ème Set : Balle de match !

Par Jérémy Joly


Après un premier long-métrage intitulé "Paris-Willouby", co-réalisé avec Arthur Delaire, Quentin Reynaud met en scène seul son second film : "5ème Set". Ce titre est explicite puisque le film aborde le sujet du tennis, sport que le réalisateur connaît bien pour l'avoir pratiqué à un niveau professionnel (il a même été classé 2.6).

Après une première image sublime au ralenti d'un lancer de balle, nous suivons la vie du personnage principal, Thomas Edisson (Alex Lutz). C'est un joueur de tennis dont la carrière n'a jamais vraiment décollé. Pourtant, enfant, il était l'un des plus grands espoirs de ce sport. C'est en tout cas ce qu'indiquent les coupures jaunis des journaux spécialisés qui ornent les murs de son salon. A bientôt trente-sept ans, Thomas Edisson refuse de lâcher sa raquette et se prépare pour l'ultime défi de sa carrière : participer au tournoi de Roland-Garros.

Lors d'une scène qui se déroule dans un hôpital, nous voyons le corps de Thomas Edisson blessé, cicatrisé, rafistolé et épuisé par des années de pratique du tennis. Jamais un film sur le sport n'avait aussi bien montré un corps en souffrance. La vie de Thomas Edisson se partage entre les moments calmes, auprès de sa femme et de son fils, et les moments intenses qu'il passe aux entraînements et aux qualifications. "5ème set" montre la détermination d'un homme malgré ses nombreuses défaites, mais aussi ses difficultés bancaires, car le sport est un domaine professionnel financièrement instable. Il propose également une petite critique satirique des sponsors qui sont représentés ici de façon ridicule.

5eme-set-film-2
Le réalisateur Quentin Reynaud et Alex Lutz sur le tournage du film / Copyright : Apollo Films - Marie-Camille Orlando
Alex Lutz est un acteur qui aime les défis. Il l'a prouvé dans son film "Guy", où il s'était métamorphosé physiquement et vocalement pour entrer dans le rôle d'un vieux chanteur de variétés à succès. Il aura d'ailleurs amplement mérité son César du meilleur acteur. Cette fois-ci, il se glisse remarquablement dans la peau de ce joueur de tennis. Alex Lutz a dû subir un entraînement intensif pour ne plus être simplement un acteur qui interprète un joueur de tennis mais pour être un véritable sportif à l'écran. Sa transformation physique est aussi bluffante que sa performance puisqu'il n'est pas doublé dans les scènes. Alex Lutz s'est investi énormément pour ce personnage. Quant à Kristin Scott Thomas, elle est merveilleuse dans le rôle de la mère exigeante qui sera, quoiqu'il arrive, toujours insatisfaite du parcours de son fils. Ana Girardot est touchante, elle aussi, dans celui de l'épouse qui s'est sacrifiée en abandonnant tous ses rêves pour que son mari puisse réaliser le sien.

Quentin Reynaud nous propose une réalisation efficace. Il a réussi à ne pas tomber dans le piège simpliste de filmer son sujet comme un documentaire ou bien comme à la télévision pour les matchs. Ses plans et ses mouvements de caméra sont très intéressants. Les gros plans nous permettent d'entrer dans les pensées des personnages, pas besoin de dialogues. Le sujet du film, bien que particulièrement précis, est séduisant. Il n'est pas indispensable de s'y connaître en tennis pour apprécier ce long-métrage. "5ème Set" nous offre un match final aussi passionnant et rempli de suspense qu'un combat sur le ring entre Rocky Balboa et Ivan Drago dans "Rocky 4". Voilà donc un film qui mérite d'être vu pour l'interprétation magistrale d'Alex Lutz ainsi que pour son sujet que Quentin Reynaud maîtrise à la perfection.

En plus : interview d'Alex Lutz et de Quentin Reynaud...


Tous nos contenus sur "5ème Set" Toutes les critiques de "Jérémy Joly"

ça peut vous interesser

La Traversée de Paris : Tout est bon dans le cochon

Rédaction

Amants : Où est l’amour ?

Rédaction

On est fait pour s’entendre : A écouter !

Rédaction