17 octobre 2019
Critiques

Coco : Emotions made in Pixar

On commençait à s'inquiéter pour eux. Après le coup d'éclat "Vice-Versa" en 2015, les studios Pixar ne se fatiguaient plus à offrir des films de qualité.

Entre un "Voyage d'Arlo" oubliable et des suites commerciales au rabais ("Le Monde de Dory" et "Cars 3"), il était donc logique de penser que "Coco", leur nouvelle production, pouvait tremper dans cette facilité. Que nenni ! Car avec l'un des réalisateurs phares de la firme à la direction, Pixar retourne dans sa grandeur d'autrefois avec un film prévisible, certes, mais qui t'arrache le coeur façon Raul Julia pour te le piétiner et te faire fondre en larmes.

A première vue, on pourrait penser que Pixar était tombé dans le recyclage. Ayant pour thème la Fête des Morts et ses traditions mexicaines, difficile à ne pas repenser à la production de Guillermo Del Toro sorti il y a trois ans, "La Légende de Manolo".

Mais les apparences sont trompeuses et "Coco" le montre clairement. Si le film illustre tout d'abord un monde de l'au-delà plutôt rassurant où la mort est aussi célébrée que la vie, il se plongera davantage dans une réflexion mentale sur les souvenirs et les légendes qui nous guident tout le long de notre vie de manière particulièrement insidieuse par moment.

Insidieuse est le mot car "Coco" fait très mal par moment. Difficile de ne pas retenir ses larmes et sa colère lors de certains événements, le film illustrant tragiquement la détérioration de la mémoire et les idoles déchues de leur aura (difficile de ne pas repenser à l'actualité, frappant même les célèbres studios).

L'attachement immédiat à ces personnages étranges et poignants renforcent notre empathie tout le long et excuse les facilités scénaristiques qui conduisent le déroulement du film.

Après avoir vu le film dans sa version doublée en français (dont on peut saluer le travail d'Ary Abittan et Andrea Santamaria), sachez tout de même que l'on retrouve Gael Garcia Bernal, Benjamin Bratt et Edward James Osmos au casting vocal original, rien que ça !

Sortant pile entre les fêtes d'Halloween et celles de Noël, "Coco" fait office de film-parfait à voir en famille en ce moment. Les studios Pixar prouvent qu'ils peuvent encore nous émouvoir en signant un conte festif sur la mort.

Auteur :Victor Van de Kadsye
Tous nos contenus sur "Coco" Toutes les critiques de "Victor Van de Kadsye"

ça peut vous interesser

Les Aventuriers des Salles Obscures : 28 Septembre 2019

Rédaction

Bacurau : Une satire Carpenterienne

Rédaction

Le Dindon : A quelle sauce le manger ?

Rédaction