Critiques

Coupez ! : Drôlement effrayant

Par Jérémy Joly

Michel Hazanavicius est un réalisateur capable de nous offrir du cinéma populaire avec des styles très variés. Il réussit avec brio à parodier les films d'espionnage comme le prouvent « OSS 117 : Le Caire nid d'espions » et sa suite. Mais il n'hésite pas à prendre des risques en réalisant par exemple une comédie romantique muette en noir et blanc, « The Artist », qui a remporté un énorme succès. Récemment, Hazanavicius s'est même essayé à la comédie d'aventure avec « Le Prince oublié ». Nous lui devons également un biopic sur Jean-Luc Godard intitulé « Le Redoutable ».

Le cinéma de Michel Hazavanicius se renouvelle sans cesse et nous surprend toujours. C'est pourquoi il n'est pas étonnant que le réalisateur se soit lancé dans le projet fou d'une comédie horrifique. « Coupez ! » est le remake du film japonais « Ne coupez pas ! », réalisé en 2018 par Shin'Ichiro Ueda. Il a été présenté en ouverture du Festival de Cannes cette année.


Un hommage aux films de « série Z »
« Coupez ! » démarre directement par un film de « série Z ». C'est un cinéma mauvais à tous les points de vue. Il est caractérisé par un mince budget, une interprétation ratée et des moyens techniques médiocres. Pour une partie des spectateurs cinéphiles, cette imperfection en devient si comique qu'ils consomment ce cinéma avec délectation. Citons par exemple les films d'Ed Wood, considéré comme le plus mauvais réalisateur de tous les temps.

Romain Duris joue un réalisateur choisi pour tourner « Z », un film de zombies. Dans la première partie, nous voyons le résultat final. Michel Hazanavicius a su parfaitement recréer à l'écran ce qu'est la « Série Z ». Le scénario est extravagant, les effets spéciaux sont exagérés, les acteurs surjouent et le maquillage est affreux. Hazavanicius n'a pas oublié d'intégrer à l'image un grain si particulier qui nous rappelle les années 80 ainsi qu'une photographie en lumière naturelle. Les dialogues sont si ridicules qu'ils font rire. La seule prouesse de ce film est qu'il est tourné en un unique plan-séquence.


Du talent pour faire du mauvais

Il faut avoir du talent afin de parvenir à créer un film aux allures médiocres. Michel Hazanavicius est un auteur comique, il l'a déjà prouvé avec « La Classe américaine ». Il possède un sens des dialogues qu'il montre aussi dans « Coupez ! », où l'on retrouve par exemple du comique de répétition. Les insultes politisées envers les zombies sont à mourir de rire. La musique est signée par Alexandre Desplat, un de nos plus grands compositeurs actuels. Sa bande-originale est une délicieuse parodie des musiques de films d'horreur. Elle se veut effrayante mais donne plutôt envie de rire par son côté ridicule associée aux images.

Photo extraite du film "Coupez !" - Copyright Lisa Ritaine

La deuxième partie de « Coupez ! » explore la préparation du tournage. Elle montre tous les efforts mis en œuvre pour qu'un film se concrétise. Le réalisateur doit réunir toute une équipe et trouver en elle une cohésion. Il se retrouve régulièrement face à de nombreux problèmes et doit répondre aux exigences de chaque personne intégrée au projet. « Coupez ! » n'a pas la prétention de se moquer de ces techniciens et acteurs qui participent à ce genre de films. Au contraire, il rend hommage à leur énergie dépensée pour réaliser une œuvre, bien qu'elle soit médiocre. La particularité est qu'ils croient sincèrement qu'ils sont face à la création d'un chef d’œuvre. Leur naïveté est si touchante.

Un solide casting

Michel Hazanavicius s'est entouré d'une belle distribution. Romain Duris est extraordinaire dans le rôle du réalisateur ayant une carrière peu reluisante. Dans la dernière partie de « Coupez ! », nous pouvons découvrir les dessous du tournage qui est une véritable catastrophe mais avec des techniques ingénieuses. Romain Duris est hilarant lors de la scène où il devient complètement hystérique. Bérénice Béjo joue une maquilleuse adepte du krav maga. Finnegan Oldfield interprète un acteur trop exigeant pour un tournage comme celui-ci. Grégory Gadebois est amusant en zombie nonchalant qui vomit sans arrêt. Il y a également Jean-Pascal Zadi dans le rôle du compositeur largué et Lyes Salem en producteur beaucoup trop enthousiaste.

« Coupez ! » est un remake réussi, avec ce genre qu'est la comédie horrifique, malheureusement bien trop rare en France. Le cinéma de Michel Hazanavicius n'a pas fini de nous surprendre.



Tous nos contenus sur "Coupez !" Toutes les critiques de "Jérémy Joly"

ça peut vous interesser

Champagne ! : Un goût de déjà bu

Rédaction

C’est magnifique ! : Un conte moderne

Rédaction

Hommes au bord de la crise de nerfs : Drôle de thérapie

Rédaction