Archives Critiques

Créance de Sang : Clint le grand

Le vieux Clint nous revient, et de quelle manière ! Ce n'est pas tant que son film soit mémorable, mais Clint reste Clint, et la performance qu'il nous livre à plus de 70 ans force le respect et l'admiration. On l'aura compris, Créance de sang vaut surtout par la présence d'Eastwood, une fois de plus devant et derrière la caméra, y compris à la production.

La réalisation de ce polar somme toute classique est intelligente et efficace. Eastwood ne va certainement pas révolutionner le genre mais l'expérience l'a doté d'une maîtrise telle qu'il contrôle tout avec facilité. Le thème central du film, qu'on peut à propos qualifier de fil rouge, est le sang, et plus précisément le cœur. Et Clint a du cœur. Eastwood veut donner, tant qu'il peut, sans se voiler la face. La vieillesse, pour ne pas dire la vétusté, est abordée sans complaisance, ce qui en fait le principal atout du film.

A l'image des vieux héros de Space Cowboys, Eastwood joue avec son âge. Terry McCaleb est un ex-agent du FBI certes parfois encore fringant et flinguant, mais il est usé, il doit prendre des cachets, il est suivi médicalement et ne peut dépasser certaines limites. Eastwood rend si bien l'état de souffrance et de faiblesse contenues que le spectateur frémit d'avance et craint pour ses vieux jours. La limite de Créance de sang, car elle existe, et que l'on devine sans peine le fin mot de l'histoire et de fait, le spectateur n'a jamais vraiment peur même si l'on suit avec intérêt le film.

Bref, le dernier Eastwood n'est pas une œuvre majeure, loin s'en faut, mais demeure un bon divertissement, parfaitement maîtrisé et de qualité, qui nous donne le plaisir de suivre le grand Clint, que l'on soit fan ou non.

Auteur :Pierre Lucas
Tous nos contenus sur "Créance de Sang" Toutes les critiques de "Pierre Lucas"

ça peut vous interesser

Brooklyn Affairs : A gagner en Bluray

Rédaction

Sur la route de Madison de Clint Eastwood

Rédaction

Barry Lyndon : Chef d’oeuvre !

Rédaction