Archives Critiques

Créance de Sang : Toujours au sommet

Après le réjouissant SPACE COWBOYS, Clint Eastwood revient au policier, genre auquel il a grandement contribué (avec le western, bien évidemment !) et se base sur le roman homonyme de Michael Connelly, l'un des maîtres du roman noir avec Thomas Harris ou James Ellroy.

Terry McCaleb, profiler réputé du FBI, est victime d'un infarctus alors qu'il tentait d'arrêter un tueur en série. Deux ans plus tard, il se remet lentement d'une greffe de cœur et vit sur son yacht en paisible retraité. Jusqu'au jour où Graciella Rivers, une jeune femme lui demande de reprendre l'enquête sur le meurtre de sa sœur qui s'avère être la donneuse.  

Clint Eastwood reprend du service pour une enquête mouvementée et signe un film appuyé par une mise en scène d'une sobriété exemplaire à l'image du héros. Eastwood ne triche pas sur son âge : vieillissant et affaibli, McCaleb est un fin limier qui se sent obliger d'honorer une dette particulière. Un thriller qui repose avant tout sur un procédé narratif certes lent mais jamais ennuyeux où l'auteur affiche tout de même moins d'ambitions que dans ses autres réalisations. Il ne faut donc pas s'attendre à un suspense au montage frénétique comme il est coutume d'en voir ces derniers temps mais s'orientant plutôt vers un scénario aux rouages implacables malgré quelques rebondissements convenus et un coup de théâtre final prévisible. Dans certaines séquences, on jurerait que Clint Eastwood a la nostalgie de l'inspecteur Harry (le travelling au-dessus de la ville ou l'ultime confrontation entre lui et le tueur) tant son personnage passerait presque pour un Harry Callahan à la retraite. Cela se retrouve également dans les mimiques : yeux plissés, mâchoires serrées et répliques teintées d'ironisme. Plus de doutes, il veut nous emmener en terrain connu.

Si la silhouette du grand Clint éclipse celles des autres protagonistes, on notera qu'Anjelica Huston (Eastwood avait rendu hommage à son père John dans le magnifique CHASSEUR BLANC, CŒUR NOIR) en doctoresse attentionnée parvient à se distinguer grâce à une interprétation remarquable. De même que l'étonnant Jeff Daniels apporte la note d'humour nécessaire en campant le sympathique compagnon de notre investigateur, une sorte de loser nonchalant à souhait.

Les uns verront dans ce CREANCE DE SANG, un honnête polar classique, quant aux autres, les inconditionnels, ils savoureront les nombreux clins d'œil qui leur sont adressés. Le grand Clint ne cesse pas pour autant de nous surprendre et prouve qu'il a encore de l'énergie à revendre puisqu'il s'apprête à tourner MYSTIC RIVER, un autre thriller.
Auteur :Fabien Rousseau
Tous nos contenus sur "Créance de Sang" Toutes les critiques de "Fabien Rousseau"

ça peut vous interesser

Brooklyn Affairs : A gagner en Bluray

Rédaction

Sur la route de Madison de Clint Eastwood

Rédaction

Barry Lyndon : Chef d’oeuvre !

Rédaction