30 octobre 2020
Archives Critiques

De Vrais Mensonges : Plaisant

"De vrais mensonges" se fait le portrait d'une relation mère/fille pleine de tendresse d'une fille sure d'elle, face à une mère isolée et triste. Au milieu de ce couple féminin se trouve un amoureux timide, loin d'imaginer qu'une simple mais très belle lettre anonyme, va l'amener à être la victime d'un engrenage initié par celle qu'il aime en secret. Une mécanique qui amène les personnages à devenir tour à tour tendres, amoureux ou bien cyniques, voire même méchants au fil des incompréhensions et rebondissements qui s'enchainent. Une comédie emmenée par Émilie (jouée par Audrey Tautou), fille aimante d'une mère aux multiples visages, Maddy (interprétée par Nathalie Baye), et bourreau aux gants de velours de Jean (incarné par Sami Bouajila), un employé plein de bonté et d'innocence.

Pierre Salvadori retrouve là un terrain qu'il connaît bien. Avec "Hors de prix" (2006), le réalisateur s'essayait une première fois à la comédie romantique en mettant en scène Jean (Gad Elmaleh), serveur timide qui se laisse passer pour un milliardaire pour séduire une riche aventurière (Audrey Tautou) avant d'adopter le mode de vie de celle qu'il aime pour se rapprocher d'elle un peu plus. Celle-ci va alors, sans s'en rendre compte, s'attacher de plus en plus à lui à cet homme dont tout la séparait. Le réalisateur investissait déjà le thème de l'amour inaccessible.

Dans "De vrais mensonges", Pierre Salvadori reprend presque les mêmes ingrédients en donnant cette fois, les rênes de l'intrigue aux personnages féminins, avec là encore Audrey Tautou qui joue cette fois la menteuse même si elle affirme ne pas savoir mentir. Elle est accompagnée par Nathalie Baye, pour qui le rôle de Maddy était écrit selon le réalisateur : « J'avais besoin de cette petite étrangeté, de cette candeur, de cette folie douce et aussi de cette rapidité, pour que cette femme (Maddy) soit touchante et drôle ». C'est en ces derniers mots que l'on peut définir le fil rouge de l'amoureux anonyme qui va de surprises en surprises et finit par se retrouver dans des situations inconfortable mais incapable de dire non à celle qu'il aime quitte à sombrer un temps dans la folie. L'amoureux c'est bien sûr, Sami Bouajila, que l'on a vu récemment dans "Hors-la-loi" de Rachid Bouchareb, et qui offre un personnage de Jean plus que convainquant avec une palette de réactions juste avec ses expressions de stupéfactions, ses soupirs et ses regards.

"De vrais mensonges" s'appuie donc surtout sur un bon casting et des acteurs efficaces. Pierre Salvadori ne sort pas des sentiers battus qu'il connait déjà bien, avec un scénario qui n'a rien de surprenant mais qui offre un bon nombre de situations drôles et touchantes. Si la multitude de rebondissements, lasse un peu vers la fin, cette comédie n'en reste pas moins drôle. Reste à savoir si le mensonge rapporte gros…

Auteur :François BourTous nos contenus sur "De vrais mensonges" Toutes les critiques de "François Bour"

ça peut vous interesser

Une Vie Secrète : Entre les murs de la peur

Rédaction

Camélia Jordana prend la lumière du cinéma

Rédaction

Mon Cousin : Celui qu’on aime

Rédaction