7 décembre 2021
Archives Critiques

Dérapages Incontrôlés : Brillant

Ne vous fiez pas au titre à priori repoussant de ce film, genre Poursuites mortelles, Décision ultime ou autres séries B américaines. Car "Dérapages Incontrôlés" ("Changing Lanes" en anglais) est un film psychologique parfaitement mené. Paradoxalement, le titre français donne pourtant une idée assez fidèle du climat qui y règne. La perte de contrôle, l'escalade à la violence, l'emprise de la folie, la prise de décision instinctive et insensée, le retranchement de l'homme dans ses côtés les plus primaires lors de situations extrêmes, tout ceci est parfaitement évoqué dans ce suspense psychologique où tout peut arriver. 

A la base de cette situation, d'édifiantes injustices se mêlent à l'égoïsme, la peur, le cynisme, aux comportements les plus vils d'hommes perdus dans un quotidien où tout s'enchaîne trop vite, au mépris et au dépend de l'homme. Satire sociale comme on en voit rarement, surtout de l'autre côté de l'Atlantique, "Dérapages Incontrôlés" n'hésite pas à pénétrer dans les côtés obscurs de notre société et des comportements qui en découlent. Ne se voilant jamais la face, ne tombant pas dans le « bons contre méchants » au profit d'un réalisme bienvenu, ce film ne prend pas de parti pris et, sous ses aspects pessimistes, nous dit qu'il est pourtant simple de s'entendre. Car, au-delà de la complexité inhérente à l'homme et sa vie sociale, il est possible d'établir des zones de communication saines qui tendraient à aller vers le moins pire.

Ajoutez à ce film intelligent une interprétation remarquable emmenée par le surprenant Ben Affleck, qui remonte dans l'estime des cinéphiles, et le royal Samuel L. Jackson (sans compter Sydney Pollack et Toni Collette), et vous obtenez la seconde réussite (ses autres films sont inédits en France) du réalisateur anglais Roger Michell après le pétillant mais très différent "Coup de foudre à Notting Hill". N'hésitez plus et dérapez sans contrôle vers les salles de cinéma… 

Auteur :Alessandro Di GiuseppeTous nos contenus sur "Dérapages Incontrôlés" Toutes les critiques de "Alessandro Di Giuseppe"

ça peut vous interesser

Scream : Le grand retour !

Rédaction

Scream : Dans le noir on vous entend crier

Rédaction

Hitman & Bodyguard arrive en 4K !

Rédaction