Critiques

Diversion : Du mauvais Will Smith !

Après "I Love You Philip Morris", le duo Ficarra et Requa reviennent avec "Focus", traduit en français par "Diversion" allez savoir pourquoi, peut-être parce que le nom est plus vendeur. "Diversion" réunit au casting Will Smith et Margot Robbie, qu'on a découvert dans "Le Loup de Wall Street", en guise de rôles principaux. On le suit donc lui, arnaqueur professionnel et elle débutante de la Nouvelle Orléans à Buenos Aires.

On verse très vite dans le déjà-vu dès le pitch de départ qui ressemble un peu trop à "American Bluff" et qui n'était déjà pas très convaincant. Alors quoi  ? On se rabat sur le jeu des acteurs. Force est de constater que plus les années passent, plus Will Smith m'insupporte. Cela reste mon avis évidemment, mais là où d'autres voient du charisme, je vois simplement un acteur too much. Il suffit de regarder une de ses interviews pour constater qu'il ne sort pas de ses personnages bruyants qui cherchent désespérément à contenir leur ego dans cette petite fenêtre qui représente le cinéma, mais qui n'y parviennent pas. Will Smith n'a jamais été bon acteur, il en fait des tonnes et c'est de plus en plus douloureux à regarder étant donné qu'il approche la cinquantaine. Quant à Margot Robbie, ce n'est pas avec ce film qu'elle va prouver qu'elle est autre chose qu'un physique. Tout le film étant basé sur la manipulation et elle étant utilisée tout le long du film, on a du mal à l'imaginer en femme forte. C'est sans doute la volonté d'Hollywood de véhiculer le cliché de la femme dans le besoin qui a besoin d'un homme pour l'aider.

Passé la mauvaise performance des deux acteurs principaux, il faut tout de même avouer qu'une alchimie se crée entre eux et qu'ils forment un beau couple à l'écran. Sur tout le film, seuls certains passages montrent qu'ils sont doués ensemble, mais séparés beaucoup moins. "Diversion" parle de manipulation, ce qui est un sujet à la fois intéressant et casse gueule. Le cinéma en tant qu'art est un art de la manipulation au même titre que la magie. On focalise notre attention sur un point précis, comme un insert au cinéma, pour que le plus important nous échappe.

"Diversion" enchaîne les rebondissements et c'est en cela qu'il est intéressant. Comparé à ce que j'ai pu lire ici ou là, le film n'est pas lent, il est dynamique malgré la performance des acteurs. L'image est particulièrement saisissant et les couleurs permettent de rapides introspections. Un cliché particulièrement tenace dans l'histoire du cinéma vient néanmoins gâcher la fin du film. Il s'agit du fait anecdotique qui n'en est pas tout à fait un. Will Smith en parle au début du film et vous pouvez être certains que cela reviendra à la fin.

Conclusion : "Diversion" est plutôt un bon film, avec un vrai potentiel, mais malheureusement il est servi par de mauvais acteurs. Sachant que Ryan Gosling était pressenti pour jouer le rôle de Will Smith, on se dit qu'on y a perdu aux changes...

Auteur :Hadrien Bertrand
Tous nos contenus sur "Diversion" Toutes les critiques de "Hadrien Bertrand"

ça peut vous interesser

Wonder Woman 1984 : Amazone ne livre plus

Rédaction

Wonder Woman 1984 : Une année à oublier

Rédaction

Les Affranchis de Martin Scorsese : Critique

Rédaction