22 février 2019
Critiques

Dragons 3 : Adieu à Berk

Critique de Dragons 3

Par Victor Van de Kadsye



Après un premier volet qui avait su créer la surprise, "Dragons 2" avait su mettre tout le monde au calme dans un second volet épique et bouleversant. Découvrir le monde de Berk en compagnie d'Harold a permis à cette licence d'explorer un univers bourré de mythes et de légendes, d'une inventivité remarquable.

Quatre ans après, avec "Dragons 3", Dean DeBlois a décidé de nous offrir une ultime envolée en guise de cadeau d'adieu. Le tout avec effets 4D, à moins que ce ne soient les larmes des spectateurs...

Il manque clairement un vent de spectaculaire démesuré qui souffle dans ce nouveau volet. Certes, quelques scènes d'actions font figure de divertissement (dont une attaque en pleine nuit à bord d'un bateau présentant les Dragonniers plus adultes tels des "Avengers" dans son ouverture). Toutefois, ce n'est clairement pas l'intention du réalisateur pour nous dire au revoir. Ici, on fait face à une œuvre tout en retenue.

Harold, héros que l'on suit depuis trois films, se pose encore des doutes et doit, comme ce film, devenir mature. Devant enfin apprendre à aider son peuple par ses propres moyens, il va falloir délaisser de plus en plus son fidèle Dragon pour une nouvelle quête initiatrice d'un autre niveau.

Une quête vers un nouveau monde qui marquera le point de départ pour cet adieu. Un nouveau monde, symbolisant le tournant personnel que va vivre Harold. Une découverte magnifique, teintée d'un lyrisme constant.

Chaque plan, magnifiquement animé, parvient à laisser une trace dans notre rétine par la beauté qu'il en dégage. Ce lyrisme qui s'exposera plus explicitement dans un dernier quart d'heure époustouflant dans sa manière à émouvoir toute une salle de cinéma avec si peu de choses montrées à l'écran.

Ces adieux à Berk, Harold et Krokmou font mouche. Peu importe si l'intrigue est prévisible ou si l'humour Dreamworks parasite légèrement "Dragons 3". Tout cela n'est rien face à la modestie palpable dont fait preuve De Blois pour achever sa saga.

On a adoré suivre l'amitié entre Harold et Krokmou. Ces adieux nous font grandir ensuite sans pour autant arrêter de planer dans cet univers.

Tous nos contenus sur "Dragons 3"
Toutes les critiques de "Victor Van de Kadsye"

ça peut vous interesser

Le Chant du Loup : Remarquable thriller en apnée

Rédaction

La Favorite : Critique du film

Rédaction

Les Aventuriers des Salles Obscures : la 750ème émission

Rédaction