Critiques

Edge Of Tomorrow : Une écriture intelligente…

Oui, les blockbusters sont stupides. À quelques exceptions près en sortant de la séance on se demande toujours pourquoi y être allé tout en sachant que le film serait mauvais. Oui, les blockbusters sont conçus pour être des pompes à fric sans réel intérêt. Usant tour à tour de l'amour des fans de comics/SF/jeux vidéos et le besoin de défoulement/destruction inhérente aux hommes pour remplir les salles de gens venus voir un "trip" et non une oeuvre. Mais pas celui-ci. Le film dont je vous parle n'est autre que "Edge of Tomorrow" de Doug Liman ("La mort dans la peau", "Mr. and Mrs. Smith") qui sort sur nos écrans en ce début juin, démarrant ainsi la parade des blockbusters de l'été.

]Contrairement à mon instinct en voyant la bande-annonce, n'hésitez pas à aller le voir, tout simplement car le film répond à toutes les exigences que nous sommes en droit de réclamer de la part d'Hollywood. Une guerre mondiale dans une ambiance apocalyptique où Tom Cruise doit revivre jour après jour les mêmes événements jusqu'à trouver la solution pour enrayer une invasion d'aliens. Les erreurs à ne pas commettre pour ce film ont dû être nombreuses, en particulier avec des thèmes de science-fiction aussi classiques et récurrents que les extra-terrestres, les voyages dans le temps ou encore l'humain augmenté, mais ils sont parvenus à ne tomber dans aucun piège à débutants.

La présence de voyage dans le temps produit d'ailleurs une particularité très intéressante pour l'avancement de l'intrigue : comme la journée est vécue de multiples fois par les personnages, n'importe quel élément nouveau peut être introduit par Bill Cage le protagoniste (seul à se rappeler des jours déjà vécus), le public adhérant de suite à la nouveauté sans poser de questions, étant donné que le montage extrêmement cadencé explicite la répétition interminable de ce jour fatidique. Plus le jour se répète, plus il connaît de variations jusqu'au point où le héros sait tout de son environnement et des gens qui l'entourent. Le film bat donc à un rythme d'enfer puisque la progression est à la fois suggéré par les images et leur répétition, mais également par le protagoniste au travers du dialogue lors de scènes nouvelles.

Plus intelligent que le film de divertissement basique, il nous fournit également des scènes de combat très appréciables entre des aliens tentaculaires quasi-invincibles et des soldats en combinaison d'acier, rempli de cartouches et d'explosifs. Comme si cela ne suffisait pas pour que le spectateur comprenne les enjeux et l'ampleur de cette guerre, le film est empreint d'une forte résonance historique avec une Europe occidentale en ruines, un poste de résistance avancé à Londres suivi d'un débarquement de l'Angleterre vers la France, une bataille mythique, symbole de victoire humaine sur les aliens nommée Verdun. Bref des références qui tout en prêtant à sourire, renvoient à des événements réels et donnent de la crédibilité au film.

Le casting, porté entièrement par les deux protagonistes est non seulement bon mais aussi présent là où on l'attendait. Ce qui était loin d'être gagné pour Emily Blunt, qui incarne la recrue la plus décorée de l'armée d'Angleterre, ne choquant pas tant elle est vraisemblable. La performance de Tom Cruise est fidèle à Tom Cruise, qui fait partie de ces acteurs qui, malgré leur talent, auront du mal à mettre le masque du personnage par-dessus leur notoriété. De cascade en cascade, le héros pousse inéluctablement le récit à sa fin, entre-coupé tout de même par de bons passages humoristiques et des ponctuations musicales dignes du film "Inception".

Quoiqu'il en soit l'oeuvre rempli ses fonctions, en divertissant complètement son public, mais ce qui le distingue des autres, c'est une S.F. sans faux pas, sans lourdeur, sans redite (même si le film garde une structure classique) et une intelligence dans l'écriture qui ravit tant elle fait défaut dans le blockbuster contemporain.

PS : Pour un film montrant les mêmes situations en boucle, même au deuxième visionnage il garde sa fraîcheur, c'est dire.

Auteur :Chris Carlin
Tous nos contenus sur "Edge Of Tomorrow" Toutes les critiques de "Chris Carlin"

ça peut vous interesser

Brooklyn Affairs : A gagner en Bluray

Rédaction

Guns Akimbo : Game over

Rédaction

Barry Lyndon : Chef d’oeuvre !

Rédaction