14 octobre 2019
Archives Critiques

Erin Brockovich : Quel personnage !

Après avoir pas mal tâté du polar, du thriller et des ambiances troubles, Soderbergh, récompensé à Cannes pour "Sexe, mensonge et vidéo" s'intéresse donc à une histoire vraie et offre par la même occasion à Julia Roberts, la comédienne la mieux payée du monde, un de ses tous meilleurs rôles. Mais Soderbergh comme Erin Brockovich cachent bien leur jeu et ce n'est qu'avec le temps que l'on découvre véritablement toute la profondeur du film et du personnage.

Tout débute comme une petite comédie sociale avec une Julia Roberts un peu hystérique et exubérante, puis, au fur et à mesure que se dévoile la vie d'Erin et ses découvertes, on plonge dans un tout autre film. Le parcours de ce personnage haut en couleurs et fort en gueule, qui se bat pour une reconnaissance méritée, c'est un peu une version moderne du rêve américain.

Julia Roberts s'en donne à coeur joie passant du rire aux larmes et de la colère au doute en passant par toute une palette d'émotions. Son sourire illumine l'écran, ses larmes émeuvent les spectateurs, sa hargne et sa colère sont communicatives, la comédienne tout feu, tout flamme justifie pour une fois son exorbitant salaire.

A côté de cette tornade féminine, Albert Finney campe un patron formidable et fait plus que bonne figure devant la grande Julia. Mais tout ce déballage de talents ne serait peut-être rien s'il n'y avait pour le soutenir un sujet et un réalisateur intelligents. Pour évoquer ce scandale, Soderbergh s'abrite derrière son héroïne, soulevant petit à petit le voile au fur et à mesure des progrès de l'enquête de miss Brockovich.

Comme dans "Révélations", on apprend que les plus riches, dès qu'il s'agit de profit et de rentabilités se moquent éperdument de la santé de leurs concitoyens. Ici, pas de grandes scènes de procès mais un parcours humain exceptionnel et attachant soutenu par une troupe d'acteurs impressionnante et un réalisateur habile qui nous plonge au coeur de cette aventure pas comme les autres avec un talent rare.

Un film qui redonne confiance en la nature humaine.

Auteur :Guillaume Branquart

Tous nos contenus sur "Erin Brockovich" Toutes les critiques de "Guillaume Branquart"

ça peut vous interesser

Steven Soderbergh présente The Laundromat

Rédaction

Midway : Roland Emmerich part en guerre

Rédaction

Faut-il revoir Dragon Rouge de Brett Ratner ?

Rédaction