2 décembre 2020
Critiques

Everything, Everything : Pub Hollister

"Everything Everything" est une romance toute mignonne et très jolie, entre deux adolescents, destinée à un public adolescent. Une esthétique léchée à l'extrême et un monde où ni la laideur, ni la pauvreté n'existent et où votre amoureux du lycée vole le 4x4 familial pour vous emmener en weekend à Hawaï, sur fond de musique électro. Bref, le film verse souvent dans l'esthétique clipesque et ne nous met pas à l'abri de deux ou trois mièvreries ici et là.

On tenait un bon thriller psychologique aux accents hitchcockiens avec le personnage de la mère hypocondriaque et ultra-protectrice, mais là n'est pas le sujet : les adolescents apprécieront "Everything Everything" (et ce n'est pas une tare), les plus âgés s'ennuieront peut-être un peu. Le film se laisse regarder et vous y choperez d'excellentes idées déco-mode-lifestyle, à compiler sur Pinterest. S'il y a bien quelque chose d'irréprochable dans le film, c'est le style toujours impeccable de nos protagonistes, interprétés par les très beaux Amandla Stenberg (Rue de "Hunger Games", pour toujours dans nos cœurs) et Nick Robinson (l'ado rebelle de "Jurassic World").

Un film maîtrisé de bout en bout, tant sur le plan technique qu'esthétique, mais qui gagnerait à prendre davantage d'épaisseur, au niveau de la psychologie et de la démonstration de la puissance des sentiments. Les acteurs ne déméritent pas, ils sont très bien filmés, nimbés d'une lumière rassurante. En tout cas, Amandla est une belle redécouverte et il me tarde de la découvrir dans des rôles moins lisses (Maddy reste toutefois le personnage positif d'une jeune-femme intelligente et courageuse).

Auteure :Yvanna Trambouze
Tous nos contenus sur "Everything, Everything" Toutes les critiques de "Yvanna Trambouze"

ça peut vous interesser

Les Affranchis de Martin Scorsese : Critique

Rédaction

Miss : Vous voterez pour elle !

Rédaction

Tenet : Il faut le voir !

Rédaction