14 octobre 2019
Archives Critiques

Expendables 2: unité spéciale : Une réunion explosive !

Sylvester Stallone est de retour avec "Expendables 2" et ils sont toujours aussi bourrins. D'autant plus que cette fois-ci, ils peuvent compter sur des alliés de choix et bien présents, mais aussi sur un vilain monsieur avec un petit accent belge…

"Expendables 2" part d'un principe simple entamé en 2010, vous réunissez un casting habitué aux films musclés, des paires de gros bras et de casse-cous combinés avec chacun sa propre méthode de combat, vous les armez de ce qui se fait de plus puissant, de plus destructeur pour les envoyer en mission dans un coin perdu où ils peuvent s'en donner à cœur joie.

Pour le spectateur, le spectacle de destruction massive d'il y a deux ans était dans la même veine que les précédents films de Stallone avec cependant un plus non négligeable, les apparitions d'Arnorld Schwarzenegger et de Bruce Willis. Voir ces deux-là au côté de Stallone fut sans nul doute l'une des attractions principales qui ont fait le succès du film et l'ex-boxeur l'a bien compris.

Pour le second volet, le principal attrait réside bien sûr en son casting. Au fil des mois après l'annonce de la mise en route du projet, le film faisait l'actualité en fonction des noms prestigieux qui venaient s'y ajouter. Au final, on retrouve tous les spécialistes du genre musclé des années 80 – 90. La franchise « Expendables » prend alors clairement une direction excessive dans le bon sens du terme où le spectacle de destruction massive est associé au discours du type : « La guerre entre potes c'est super fun ».

Question scénario, donc, dans ce second volet, l'ensemble est relativement simple : Un vilain méchant tente de s'emparer de plutonium alors il faut le traquer, le trouver et le tuer. Un grand classique qui manque d'intérêt, mais donne l'occasion à Stallone de surenchérir dans la destruction. Il n'hésite pas, par exemple, à vider les chargeurs de cinq membres de l'unité pour tuer un seul soldat ennemi. Plus on est de fou, plus on rit comme on dit, c'est donc plus fun.Tout va d'ailleurs dans ce sens du grand amusement permanent, car Stallone confirme son intention de ne surtout pas se prendre au sérieux.

"Expendables 2" est surtout une fête explosive où tous ces égos surdimensionnés se foutent ouvertement les uns des autres, se vannant allègrement et reprenant sans arrêt les citations de leurs principaux films respectifs. Et comme si cela n'était pas suffisant, la réalisation de Simon West est là pour reprendre les plans les plus connus de ces fameux films.

Coté mise en scène d'ailleurs on sent clairement la patte de Stallone y compris quand il s'agit des effets numériques dont il n'est pas vraiment fan ni connaisseur et c'est bien dommage, car ce traitement demeure le gros handicap du film tant ils sont mal faits et bien trop visibles.

"Expendables 2" n'est donc pas un blockbuster impressionnant, mais le but n'était pas là non plus. Il est clair que tout est centré sur ce casting assez exceptionnel pour les amateurs du genre. Si plaisir, il y a, il se situe dans le fait de voir à l'écran Terminator, John Mc lane, Walker le Texas ranger et Rambo faire cause commune pour démolir un aéroport, non sans humour, et pour tuer Jean Claude Van Damme.

Oui, c'est fun, divertissant, mais il est dommage qu'il est fallu rendre le reste superficiel pour permettre à ces messieurs de sortir du musée et se payer une bonne tranche de massacre.

La question que tout le monde se pose maintenant : qui pour "Expendables 3" ?

Auteur :François Bour
Tous nos contenus sur "Expendables 2: unité spéciale " Toutes les critiques de "François Bour"

ça peut vous interesser

Joker : Ceci n’est pas un film de super-héros

Rédaction

Rambo Last Blood : Mexpendable

Rédaction

Rambo Last Blood : La critique du film

Rédaction