Archives Critiques

France Boutique : On achète !

S'il fallait « vendre » le dernier film de Tonie Marshall, "France Boutique", on tomberait certainement dans la même mécanique du télé-achat, à savoir en parler beaucoup, longtemps, en se répétant, pour un « produit » pas forcément miracle et malheureusement un peu vain.

Malheureusement, parce qu'on aime cette réalisatrice singulière, primée aux Césars (avec un peu trop de générosité ?) pour "Vénus beauté (institut)", et dont on garde en mémoire l'étonnant "Enfants de salaud". Malheureusement, parce qu'on se prend à rêver de la superbe comédie qu'aurait pu être "France Boutique". 

Le sujet, l'univers du télé-achat, idyllique en soi, prétextait une avalanche de situations comiques. Et parfois France Boutique est franchement drôle, mais pâtit d'un début téléphoné, qui ne prend pas vraiment. Faute au démêlé amoureux des deux présentateurs vedettes de l'émission ?

Pas sûr, car le couple de Karin Viard et François Cluzet (excellents, mais ce sont deux valeurs sûres) apporte un côté plus sombre au film, avec de très belles scènes, plus intimes et moins grandiloquentes.

C'est le contrepoids voulu par Tonie Marshall au versant très coloré et kitchounet du télé-achat, qui demeure en même temps le plateau très aseptisé, froid, calculateur et faux d'une surenchère à la consommation. 

Ce qui cloche, ce sont tout simplement certaines situations et dialogues assez vides, fruits d'une intrigue de couloirs opaque qui n'aboutit pas à grand-chose. Elle ne sert ni la description amusée (et jamais très acide) de l'univers impitoyable du télé-achat, ni les personnages qui traversent tous des phases d'introspection. 

Par bonheur, la deuxième partie du film, plus fluide, parvient à nous dérider, notamment grâce aux face-à-face successifs entre les interprètes principaux et les seconds rôles servis par Judith Godrèche, Bernard Menez, Hélène Fillières et la touchante Noémie Lvovsky. 

Ré-ca-pitulons : gaieté, fraîcheur et passion, tout ceci dans le dernier film de Tonie Marshall, "France Boutique", servi par d'excellents comédiens ! Alors, pour la modique somme de 5 euros 50 le mercredi, ou moins de 7 euros en semaine, courez voir "France Boutique" !  

Auteur :Alessandro Di Giuseppe
Tous nos contenus sur "France Boutique" Toutes les critiques de "Alessandro Di Giuseppe"

ça peut vous interesser

Perdrix : Drôle d’oiseau

Rédaction

Calls : La série

Rédaction

Vita & Virginia de Chanya Button

Rédaction