Critiques

Girls Only : Une RomCom légère

Par Chris Carlin

Si vous pensez que "Girls Only" est, comme son nom l'indique, le dernier chick flick en date, juste bon à être commenté par des jeunettes à la plume blogueuse et superficielle dont la familiarité vous laisse plus perplexe qu'elle ne vous séduit, cher lecteur vous aurez raison. Cependant vous auriez tort de ne pas le voir !

A la différence de l'exécrable "Young Adult" de Jason Reitman avec pour vedette Charlize Theron (qui est pourtant loin d'être dénuée de talent), "Girls Only", le long-métrage de Lynn Shelton, exploite à merveille le thème du looser magnifique qui voit sa vie lui filer entre les doigts à cause de sa léthargie et de son inaptitude à mûrir. Dans le même registre on saluera "Libre et assoupi" avec l'excellent Baptiste Lecaplain. Quoiqu'il en soit on traite avec "Girls Only" de bien plus que l'histoire d'une adulte trop enfant, mais bien plus un récit de la difficulté que cela représente de laisser son passé derrière soi pour avancer, de trouver sa vraie place, avec des gens qui nous ressemblent.

"Girls Only" est évidemment ponctué de quelques gags puérils, bien à l'image du personnage principal merveilleusement incarné par la trop rare Keira Knightley, accompagnée ici par deux jeunes actrices prometteuses à savoir Chloë Grace Moretz et Kaitlyn Dever (encore peu connue contrairement à son homologue). On notera également la présence remarquée de Ellie Kemper (peu connue du public européen, si ce n'est pour les fans de "The Office") qui est la personnification même de l'amie insupportable.

Pour les amateurs d'émotions fortes, vous ne trouverez pas votre compte devant cette oeuvre, mais la légèreté ambiante est un plaisir et il faut avouer que le scénario est assez original pour une comédie romantique. Aucune honte donc pour les hommes virils, cette comédie est de la bonne humeur pure et simple. Pas d'excès de "Girly" dans "Girls Only", pas de discours féministe inénarrable, il faut se rendre à l'évidence que la naïveté et la candeur "d'adolescentes" amoureuses sont une bonne source d'attendrissement et rendent abordable cette réalisation. 


Auteur :Chris Carlin
Tous nos contenus sur "Girls Only" Toutes les critiques de "Chris Carlin"

ça peut vous interesser

Le cas Richard Jewell : L’enfer est pour le héros

Rédaction

Le Cas Richard Jewell étudié par Clint Eastwood

Rédaction

Tout peut changer : La critique du film

Rédaction