Critiques

Greta : Entretien avec Isabelle Huppert

Critique du film Greta

par Victor Van De Kadsye



Si ce titre blagueur ramène au film culte de Neil Jordan, c'est parce que, derrière le genre calibré du thriller du samedi soir, se cache une œuvre délirante où Isabelle Huppert signe une performance aussi baroque comme l'a pu faire Tom Cruise en son temps. "Greta", c'est un peu le cadeau tordu destiné aux fans d'Isabelle Huppert qu'on a ouvert avec plaisir.

A priori, on pouvait s'attendre à un thriller classique en allant voir "Greta". Une relation toxique entre deux personnes qui vire à l'horreur. On pense forcément à Rob Reiner et son "Misery" par exemple. Sauf que, là, nous sommes devant un film de Neil Jordan avec Isabelle Huppert. Jordan, qui a filmé des vampires à plusieurs reprises, s'inspire de ses incursions fantastiques précédentes pour rendre angoissante une histoire pourtant proche du réel.

Par conséquent, on se retrouve avec la prestance vampirique d'Isabelle Huppert qui va faire vivre un véritable cauchemar à Chloé Grace Moretz. Rien que de vous dire que le film est un festival de jumpscares avec Isabelle Huppert est un délice. Oscillant entre le premier et le second degré, où les moments glauques deviennent instantanément des instants de comédie (magnifique retournée de table), "Greta" se mue alors en un véritable divertissement.

Mi-vampire/mi-enseignante de piano période Haneke, elle partage l'affiche avec l'excellente Chloé Grace Moretz, victime qui va devoir apprendre à sortir de sa prude bienveillance pour se sortir des griffes de sa tortionnaire. Elle sera accompagnée d'un excellent second couteau, Maika Monroe.

Montrant à nouveau son talent, la star d'"It Follows" crève l'écran à chacune de ses apparitions. Il y a d'ailleurs fort à parier que Jordan a vu le film de David Robert Mitchell en mettant la silhouette d'Huppert comme un spectre se glissant en arrière-plan pour traquer sans répit.

On a envie, à la fin, que "Greta" ait des suites. "La Revanche de Greta", ça sonnerait bien. Après Freddy, Chucky ou Michael Myers, "Greta", en franchise de boogeyman, ce serait merveilleux.

Tous nos contenus sur "Greta" Toutes les critiques de "Victor Van De Kadsye"

ça peut vous interesser

Scary Stories : La critique du film

Rédaction

Midsommar : Pas le grand film annoncé

Rédaction

Never Grow Old : La critique du film

Rédaction