31 octobre 2020
Critiques

Her avec Joaquin Phoenix : La critique

On retrouve donc Spike Jonze avec "Her", cinq ans après son dernier long métrage, et le moins que l'on puisse dire ce que le scénario (récemment oscarisé mais aussi couronné d'un Golden Globe) a de quoi attirer le spectateur, car à l'heure où la technologie est omniprésente dans notre quotidien, quoi de plus simple pour toucher un public de masse qu'une histoire basée sur une histoire d'amour virtuelle dans un avenir que l'on touche pratiquement du bout des doigts ?

En plus d'un scénario original, la mise en scène de "Her" est conduite d'une main de maître. Loin du réalisateur l'idée de balancer une romance à l'eau de rose dans le schéma traditionnel de la comédie romantique, non ! Ici, l'émotion se conjugue aisément avec des moments d'angoisse et de joie faisant passer le public du rire aux larmes en quelques instants seulement avec une légèreté magique.

Bon nombre de plans séquences sont aussi présents et efficaces tout au long de "Her" notamment lorsque Twombley discute avec Samantha. Et certains de ces plans séquences génèrent une forte émotion surtout lorsqu'ils sont appuyés par la musique, composée ici par le groupe Arcade Fire.

Dans le rôle de Theodore Twombley, on retrouve Joaquin Phoenix en écrivain romantique et touchant confirmant ainsi son statut de valeur sûre du cinéma américain. C'est dans ce genre de personnage que l'on s'aperçoit que tous les styles peuvent lui coller à la peau.

Pour la voix de Samantha dans "Her", le rôle a été confié à Scarlett Johansson qui, même sans se montrer, crève l'écran dans une interprétation touchante, mais surtout très juste. La prestation d'Amy Adams est aussi à souligner dans le rôle de l'amie de Twombley.

Auteur :Antoine Champion
Tous nos contenus sur "Her" Toutes les critiques de "Antoine Champion"

ça peut vous interesser

Joker : Gagnez vos bluray !

Rédaction

Prête à tout avec Nicole Kidman

Rédaction

The Vigil : Le mangeur de douleurs

Rédaction