Critiques

Hunger Games : L’embrasement : Réussi en tous points !

Jennifer Lawrence prépare sa natte, devient Katniss, s'arme de ses flèches et de son arc. Elle bande ce dernier, se prépare à tirer et finit par lancer sa flèche en plein dans le regard du spectateur avec "Hunger Games - L'embrasement" !

Panem s'embrase, comme ce deuxième volet de la saga "Hunger Games", plus adulte, plus sombre que le précédent épisode. Le film nous plonge dans un monde où tout est fait pour nous émerveiller, en commençant par les décors qui sont sublimes. On passe du district 12, avec sa forêt recouverte de neige et d'une légère brume, aux différents districts avec leurs tons neutres, des couleurs « pauvres » pour se rendre à la fête du Capitole et des couleurs plus « riches » qui éblouissent. Sans oublier l'arène qui, même si ce n'est qu'une simple forêt, nous angoisse avec la sensation d'un danger omniprésent.  Tout comme les décors, les costumes ne laissent pas indifférents, surtout la robe de Katniss qui pourrait en rendre fou plus d'un. Les acteurs, eux, sont plus que convaincants. La sublime Jennifer Lawrence nous donne des frissons tout comme Josh Hutcherson, Liam Hemsworth et Woody Harrelson.

Niveau réalisation, on dépasse de loin le premier volet. Oubliez la caméra nerveuse de Gary Ross qui donnait presque le mal de mer. Faite place à Francis Lawrence. "Hunger Games - L'embrasement" est soigné et parfaitement travaillé. De plus, le film est excellent grâce à son scénario bien construit. Le stress est présent dans chaque district, la peur dans l'arène et la colère est à son maximum à chaque apparition de Snow.

"Hunger Games - L'embrasement" est donc réussi en tous points. Certes, certains seront réticents au prétexte que l'arène n'apparait qu'au bout d'une heure et demi. Pourtant, dès la première scène, nous sommes plongés dans ce monde, avec ses personnages atypiques qui ne vous laisseront pas indifférents. On quitte "Hunger Games - L'Embrasement" sur un magnifique gros plan de Jennifer Lawrence qui nous fait comprendre que maintenant la révolte Hunger Games est en marche.

Auteur :Valentin Deram
Tous nos contenus sur "Hunger Games : L'embrasement" Toutes les critiques de "Valentin Deram"

ça peut vous interesser

Les Crimes du Futur : Pas prémonitoire

Rédaction

Les Crimes du Futur à Cannes

Rédaction

Un talent en or massif : Le cinéma hors des Cages

Rédaction