21 octobre 2019
Critiques

Imitation Game : La critique du film

Un des points les plus gênants d'"Imitation Game" est sans doute le manque de véracité historique qui nous ait affiché tout au long du film.

En effet, si le film peut être apprécié par la plupart des spectateurs, c'est notamment par le manque de notoriété d'Alan Turing et qui permet donc au réalisateur, mais surtout aux scénaristes, de nous exposer les faits comme bon leur semblent.

Toutefois, dès lors que l'on connaît un temps soit peu la vie du mathématicien de génie, ce film devient tout de suite bien plus agaçant.

En effet, Alan Turing méritait certainement un hommage bien meilleur tant ses travaux ont eu de l'importance jusqu'à encore aujourd'hui. En premier lieu, son asociabilité, certes très bien jouée par Cumberbatch, mais fausse. Turing était connu pour être jovial, drôle et avoir de nombreux amis.

Un autre point encore plus gênant étant ce qui pourrait s'apparenter à de la diffamation en accusant le cryptographe de complicité d'espionnage, fait qui n'a jamais été avéré.

Et pour finir, "Imitation Game" décrit le héros comme incapable de travailler après son traitement alors que la réalité est bien autre. Turing continuera ses travaux bien après la Seconde Guerre mondiale.

Si, dans les grandes lignes, le scénario d'"Imitation Game" est plutôt efficace, certaines choses peuvent irriter voire par certains moments agacer. Tout d'abord, on comprend mal l'utilité des personnages secondaires qui ont pour principale fonction d'observer et de constater afin de faire comprendre aux spectateurs le déroulement de l'intrigue.

Ensuite, le revirement de personnalité des collaborateurs d'Alan Turing, qui passent de pires ennemis à meilleures alliés grâce à une simple pomme offerte.

De même, on comprend mal comment Alan Turing et son équipe, qui n'étaient là que pour déchiffrer le code Enigma, ont pu garder le secret du décodage de celle-ci, alors qu'il semble évident que de telles décisions étaient prises par des personnes aux statuts bien plus élevés.

Enfin, il semble très étrange que, arrêté pour attentat à la pudeur, Alan Turing raconte de tels secrets à un simple officier de police. Secrets qui auraient pu lui valoir le statut de traître si ceux-ci étaient dévoilés.

Néanmoins, s'il y a bien une chose qui relève le niveau du film c'est la prestation de Benedict Cumberbatch, qui confirme ici son statut de star montante, d'acteur à suivre.

Excellent dans le rôle d'un génie antisocial qui n'est pas sans rappeler son incarnation de Sherlock Holmes dans la série éponyme, sa profondeur de jeu est sans doute sa plus aboutie et il arrive à s'emparer aisément de son personnage.

Keira Knightley, quant à elle livre, une prestation très raisonnable. Crédible et convaincante, elle rentre très bien dans son personnage, remplit le cahier des charges sans pour autant être époustouflante. On appréciera également l'empilement des noms de prestige, utilisés à bon escient.

C'est une grande satisfaction de voir des têtes connues apporter leur crédibilité dans leurs rôles respectifs. Pour les personnages secondaires faisant partie du reste de l'équipe, ils font ce qu'il leur ait demandé malgré des rôles qui auraient pu être plus importants.

On peut donc conclure en disant qu'"Imitation Game" n'est raté. Il se laisse savourer aisément notamment grâce à l'énorme performance de l'acteur principal, mais ne rend pas l'hommage final que mériterait Turing.

Auteur :Sylvain Attoumani

Tous nos contenus sur "Imitation Game" Toutes les critiques de "Sylvain Attoumani"

ça peut vous interesser

Mon chien Stupide : Le meilleur film d’Yvan Attal ?

Rédaction

Le cinéma d’Yvan Attal, intime et populaire à la fois

Rédaction

Mon Chien Stupide : Pas si bête

Rédaction