Critiques

Inexorable : La marque des grands films

Par Kevin Corbel


Un scénario haletant, une mise en scène aux petits oignions et un casting de qualité. Il n’en fallait pas plus pour faire d'"Inexorable", le nouveau film de Fabrice Du Welz, une réussite.


Jeanne Drahi (Mélanie Doutey) éditrice, emménage dans l’ancienne demeure familiale avec sa fille et son mari Marcel (Benoît Poelvoorde), écrivain. L’arrivée de Gloria (Alba Gaia Bellugi), mystérieuse jeune fille aux intentions cachées, va mettre en péril leur vie de famille, menacée par les secrets de Marcel.

Inexorablement passionnant

L’un des points forts d'"Inexorable" réside dans sa capacité à maintenir les spectateurs au cœur de l’histoire, de la première à la dernière minute. Les mystères entourant le personnage de Marcel, sa relation avec sa femme Jeanne ou encore les raisons qui poussent Gloria à s’immiscer au sein de la famille, autant de raisons de rester coller à son siège pendant 1h38 que l’on ne voit pas passer.

inexorable-film-critique
Copyright : Les Bookmakers

Mais cet attrait envers "Inexorable" résulte aussi de ses acteurs. Benoît Poelvoorde prouve encore une fois qu’il peut assumer aussi bien les rôles dramatiques que comiques et Mélanie Doutey (que l’on peut aussi voir à l’affiche dans "Le Temps des Secrets") est plus que convaincante en femme et mère de famille autour de qui tout s’effondre lentement. Cependant, la révélation de ce long-métrage reste Alba Gaia Bellugi, que l’on avait pu découvrir dans la série "Le Bureau des Légendes". Elle crève l’écran dans "Inexorable".

Un film qui aime être insoutenable

Très vite, le suspens monte au créneau dans "Inexorable". Alors qu’aucun des personnages ne joue la carte de la franchise, des scènes banales de vie familiale s’enchaînent quand même sous nos yeux, du moins en apparence. À travers le point de vue de Gloria, on découvre que rien de ce qu’elle fait n’est anodin. Chacune de ses actions nous amenant vers un final qui laissera les spectateurs à bout de souffle.

Il n’y a pas que le suspens qui soit insoutenable. Quelques scènes de violence aigüe nous laissent deviner jusqu’où sont prêts à aller les protagonistes pour arriver à leur fin. En somme, "Inexorable" est un nouveau bijou du cinéma belge. En plus d’apporter sa pierre à l’édifice des thrillers francophones, il a le mérite de conjuguer acteurs reconnus et petits nouveaux. Le tout pour un succès que l’on espère inexorable.

Tous nos contenus sur "Inexorable" Toutes les critiques de "Kevin Corbel"

ça peut vous interesser

Pluie Noire : Pour la mémoire

Rédaction

Les Animaux Fantastiques 3 : La magie ne prend plus

Rédaction

Le Temps des Secrets : Authentique hommage

Rédaction