Archives Critiques

Irréversible : Que dire ?

Spectateurs avertis (interdiction aux moins de 16 ans justifiée pour une fois), ouvrez l'oeil !

Que dire d'un film inénarrable ? Rien ? Ou Presque. Si ce n'est qu'il s'agit là d'un film choc, défrayant évidemment la chronique. J'avoue : quand j'ai vu le film, certains spectateurs sont sortis. "C'est quoi cette merde ?" s'écriaient-ils.

En effet, on en attendait pas moins du réalisateur (pas la merde, mais l'effet de choc produit sur les spectateurs) de "Seul contre tous", dont l'acteur principal joue dans "l'introduction"... Toutefois, peut-on parler d'introduction avec Gaspard Noé ?

Ici, on rentre dans le vif du sujet, sans concession, sans fleur ni billet doux. Pas de préparation, pas de mélodrame sentimental, pas de longueur, non plus. C'est à vous, à toi, spectateur, de gérer. D'ailleurs, pour une fois qu'on se sent se faire tutoyer sur son siège, on est pas déçus.

Enfin, cela dépend aussi des gens. Car c'est également le genre de film qui divise : soit c'est de la "merde intégrale" (excusez le peu de civilité... mais si cela vous choque, alors "Irréversible"), soit on adore.

Pour peu qu'on se mette à réfléchir, on se dit que, merde ! Que Gaspard Noé a raison ! Qu'il a raison de montrer ce qu'il se passe vraiment (douze minutes de viol en intégralité). Que l'impunité, c'est pas que des histoires, et que les viols ça arrive à tout le monde et à n'importe qui. Qu'y en a marre et qu'il faut se venger.

Au risque de servir le discours de l'insécurité. "Y en a marre et c'est tout ." Alors on réfléchit. Puis, on se dit : "Merde... et s'il avait voulu dire le contraire ? Que le viol, ça arrive qu'aux gens comme ça, et qu'ils l'ont mérité, ces enfoirés, etc. Dur à entendre, à voir et à lire n'est-ce pas ?

Voilà le véritable tutoiement du film au spectateur : "Et toi t'en penses quoi de ce massacre ?" Et d'ailleurs : massacre de la vie ou jeu de massacre... à vous de voir. "Irréversible" : un film irréversiblement dérangeant. Mais pas nécessairement choquant, dans la mesure où des faits, comme ceux relatés ici, arrivent très souvent "pour de vrai". Il faut bien admettre cette vérité.

Il est donc à noter qu'"Irréversible" fait donc partie des rares films qui effectuent un net prolongement avec la réalité, et amène par la suite à nous poser des questions. Et, là, peut-être à se remettre soi-même en question.

Signalons enfin que Albert Dupontel a déclaré avoir été "au bord de la rupture" lorsqu'il tournait la scène avec l'extincteur, lors de l'émission de Fogiel. Info ? Intox ? En tout cas, il devait être sur les nerfs, le pauvre...

Auteur :Houmann Reissi

Tous nos contenus sur "Irréversible" Toutes les critiques de "Houmann Reissi"

ça peut vous interesser

Cannes 2019 : Hors normes avec Vincent Cassel et Reda Kateb

Rédaction

DVD : L’Empereur de Paris avec Vincent Cassel

Rédaction

Le projet de l’Empereur de Paris

Rédaction