Critiques

It Follows : La critique

Malgré quelques perles cinématographiques qui passent parfois inaperçues, la majorité du public s'accorde généralement sur la stagnation que connaît actuellement le genre de l'horreur au cinéma. De toute évidence certains sont friands d'aller voir les mêmes films en boucle et de savoir à l'avance ce à quoi ils auront droit, et d'autres commencent à s'ennuyer ferme et ont faim de surprise. Ce que propose justement "It Follows" de David Robert Mitchell.

L'intrigue repose sur une idée de départ assez fascinante, et le problème de ce type de récits est d'accomplir les promesses de son pitch, d'exploiter correctement ses potentialités, car là où un récit vu et revu peut décevoir le spectateur qui s'y attend sans pour autant s'attirer ses foudres, un film tel "It Follows" présentant de nouvelles idées passionnantes et qui passe à côté de son propre génie, ça c'est intolérable. Mais rassurez-vous, l'énigmatique long-métrage écrit et réalisé par David Robert Mitchell porte bel et bien des fruits ! La boule au ventre et l'angoisse sont deux sensations bien présentes lors du visionnage, et le thème de l'inexorable, de la menace qui ne dort jamais constitue réellement la force du film tant il y est traité avec brio.

Après une séquence d'ouverture pleine d'incompréhension pour le spectateur, le récit ne tarde pas à poser les bases d'une peur toute réelle. Point d'effusions de sang, point de gore ! Oust le torture-porn ! En revenant aux bases de la psychologie, le récit atteint une véritable envergure en créant une aura malsaine, digne de nous hanter. La beauté de "It Follows", c'est sont lot de personnages qui permettent une réelle empathie, car nous n'assistons pas à un simple défilé d'images sensées nous effrayer, mais bien au combat d'une héroïne et de ses amis pour retrouver la paix et la tranquillité du quotidien.  Un autre atout de "It Follows", c'est de prendre son temps, de ne pas se précipiter en expédiant toutes les explications et les enjeux dès le premier quart d'heure. Là ou le début du film semble piétiner et avancer sans rien nous apprendre, il faut prendre son mal en patience et attendre qu'il résolve de lui-même nos interrogations.

Enfin, pour peu qu'on ne soit pas un fan d'ultra-violence et d'hémoglobine, on peut aisément se laisser prendre par ce récit sans prétention qui a le mérite de proposer quelque chose de nouveau. Certains trouveront sans doute à redire sur la réalisation qui peut rappeler le style d'un Brian de Palma (selon la période), mais le plus important c'est à n'en point douter que le résultat soit de qualité et divertissant, pari que le film gagne haut la main.

Auteur :Chris Carlin
Tous nos contenus sur "It Follows" Toutes les critiques de "Chris Carlin"

ça peut vous interesser

Sons of Philadelphia : Un thriller surprenant

Rédaction

Sons Of Philadelphia : Le 13 Janvier 2021

Rédaction

Concours DVD : Rambo Last Blood

Rédaction