Critiques

J’adore ce que vous faites : Lanvin et son boulet !

Par Jérémy Joly

Après une brillante carrière dans le rugby, Philippe Guillard se lance dans le cinéma au début des années 2000. Il commence en tant que scénariste en participant à l'écriture de films réalisés par Fabien Oteniente comme « Trois zéros », « Camping » ou « Disco ». Par la suite, il passe à la réalisation avec « Le Fils à Jo », « On voulait tout casser » et « Papi Sitter ». Au fil de ces expériences, il se lie d'amitié avec Gérard Lanvin avec qui il a travaillé sur quatre longs-métrages.

Son nouveau film, « J'adore ce que vous faites », c'est l'histoire d'un acteur français connu qui tourne dans le midi quelques scènes d'un gros blockbuster américain. Il rencontre un certain Momo qui se trouve être son plus grand fan mais va aussi devenir son cauchemar. Gérard Lanvin, dans son propre rôle, donne la réplique à Artus.

 

Être fan

Le fanatisme est un thème qui revient régulièrement dans le cinéma. Mais il peut être exploité dans des registres variés comme la comédie (« Jean-Philippe »), le drame (« Elle l'adore ») ou encore le thriller (« Le Fan »). Ici, le film montre les inconvénients qu'engendre la célébrité dès son générique du début. Gérard Lanvin prend discrètement le train jusqu'au moment où une personne le reconnaît et lui demande un selfie. Il se met alors à accepter, parfois avec un léger soupir, toutes les demandes de photos des voyageurs. Le long-métrage aborde ensuite cette relation parfois étrange qui peut naître entre un acteur et un admirateur. Le déroulement de l'histoire devient alors prévisible, par son côté traditionnel, mais pas sans intérêt.

 

Un duo classique mais efficace

Gérard Lanvin avait déjà joué son propre rôle dans la saison 3 de la série télévisée « Dix pour cent ». Il y incarnait une version plutôt réaliste de lui-même. Dans « J'adore ce que vous faites », il n'hésite pas à aller vers l'auto-dérision. Il joue sur sa propre image avec par exemple une compilation de tout ce qu'il est possible de dire à Gérard Lanvin pour commenter sa carrière. Et les films les moins bons, même si populaires, ne sont pas épargnés. Il montre l'image d'une personnalité publique connue mais qui ne se prend par pour une star.

Jadore-ce-que-vous-faites2
Gérard Lanvin et Artus dans le film "J'adore ce que vous faites" - Copyright David Koskas- Same PlayerGaumont – Montauk Films - France 2 CinémaC8 Films

Avec Artus, il forme un duo classique dans la lignée de ceux créés par Francis Veber dans « L'Emmerdeur » et « Le Dîner de cons ». Mais cette fois-ci l'emmerdé est face à quelqu'un qui l'apprécie énormément. Il est donc difficile pour Gérard Lanvin de devenir désagréable envers lui. Il tente péniblement de garder son calme face à la tornade comique qu'est le personnage de Momo. Artus interprète un fan tellement sympathique malgré sa maladresse qu'il est impossible de ne pas pardonner ses erreurs. De plus, c'est un duo qui rassemble deux générations de spectateurs, celle qui a connu l'âge d'or de la carrière de Gérard Lanvin, dans les années 1980 et 1990. Puis il y a les plus jeunes pour qui ce nom évoque quelques films plus récents mais qui sont peut-être plus attirés par l'humour d'Artus.

 

Une comédie française qui fait rire !

Ces derniers temps, le cinéma français propose un bon nombre de comédies mais peu parviennent à faire rire. « J'adore ce que vous faites » y arrive grâce à la qualité de ses dialogues, son rythme énergique ainsi que ses gags percutants. La scène de la mort merveilleusement surjouée par Artus est au sommet du film. Mais comme dans tous les longs-métrages de Philippe Guillard, il y a ce petit passage qui vient nous apporter un frisson d'émotion sur un sujet plus dramatique. Ce moment est toujours bien amené et ne tombe pas dans le mélo dérangeant.

« J'adore ce que vous faites » est donc la comédie française du moment à voir si vous souhaitez passer un bon moment.

Tous nos contenus sur "J'adore ce que vous faites Toutes les critiques de "Jérémy Joly"

ça peut vous interesser

Champagne ! : Un goût de déjà bu

Rédaction

Rumba la vie : Rencontrez Franck Dubosc

Rédaction

C’est magnifique ! : Un conte moderne

Rédaction