18 septembre 2019
Critiques

Je promets d’être sage : Une drôle de promesse

Critique du film Je promets d'être sage

par François Bour

Premier film du réalisateur Ronan Le Page, "Je promets d’être sage" embarque Pio Marmai et Léa Drucker dans une comédie au cœur du quotidien légèrement déjanté des gardiens de musées.

Il ne faut pas se fier aux apparences. La vie des gardiens de musée est vraiment mouvementée. C’est dans ce décor figé qu’évoluent une galerie de personnages quelque peu déjantés qui sont tout sauf immobile. Parmi eux, Franck et Sybille ont chacun un passé difficile qui les a conduits à surveiller des œuvres toute la journée. « On n’est pas ici par choix mais parce qu’on a raté quelque chose » résume Sybille.

Entre ces deux personnages tourmentés, accidentés, rien ne semble les unir. Un postulat de départ bien (trop) souvent utilisé dans les comédies. Nul doute pour le spectateur que ces deux-là vont finir par se rapprocher. La bonne surprise vient de la façon dont se rapprochement s’opère. Une surprise qui tient essentiellement à un improbable duo tout en contraste.

Deux acteurs principaux : Pio Marmai, en rebelle énervé qui veut se convaincre de son bonheur à rentrer dans le rang, et Léa Drucker, en femme rugueuse à souhait. Ensemble ils tirent le meilleur des dialogues ciselés et des répliques enlevés pour donner au long métrage un humour malin. Si l’acteur de "En Liberté !" semble d’abord tirer la couverture vers lui au fil des scènes, c’est bien Léa Drucker qui surprend. Cassante et détestable au début du film, elle parvient à se rendre attachante en cultivant progressivement le mystère, les bons mots, et les fulgurances.

Malgré un final quelque peu convenu et rapide pour le genre, il faut bien reconnaître que la comédie de Ronan Le Page offre un bon petit moment alors que la promesse de son titre n’est pas tenue et c’est tant mieux.

Tous nos contenus sur "Je promets d'être sage" Toutes les critiques de "François Bour"

ça peut vous interesser

Concours DVD : Mais vous êtes fous

Rédaction

Je promets d’être sage : La critique

Rédaction

Retour sur Apocalypse Now

Rédaction