30 juillet 2021
Critiques

Jigsaw : Retour aux sources ?

Michael Spierig et Peter Spierig sont deux frères passionnés de cinéma. Leurs deux derniers films, "Daybreakers" et "Destination", ont clairement fait bondir leur notoriété à Hollywood et Twisted Pictures les a choisis pour la réalisation de "Jigsaw". Autant vous le dire tout de suite, l'auteur de ses lignes apprécie la saga "Saw". Son seul défaut est son penchant le torture porn qui fait baigner la saga dans un océan de facilité. En dehors du premier opus, la tension est seulement visuelle et ce n'est pas assez. Il manque une ambiance, des jeux avec la caméra pour instaurer une peur…

Les frères Spierig ont donc la lourde tâche d'apporter une suite convaincante. Et on sent une grande inspiration provenant du premier "Saw". L'enquête est beaucoup plus présente et le gore est montré, mais avec moins d'insistance. La réalisation est très convaincante et joue avec nos nerfs. Par exemple, si un objet contondant apparaît à l'écran, celui-ci sera toujours filmé de façon à créer un malaise. Mais pour l'histoire, comment faire une suite à une saga de 8 films au compteur ? La solution dans "Jigsaw" : avancer de 10 ans dans le temps et parler de l'impact du tueur au puzzle dans le monde actuel. Une très bonne idée de départ qui s'avère être brouillonne par la suite. Les nouveaux pièges montrés sont beaucoup trop situationnels pour être crédibles. De plus, le degré de prédiction des événements de la part de notre psychopathe est complètement incompréhensible et les révélations de fin ont un côté bien trop kitch dans la forme. Et oui, qui dit "Saw" dit Twist !

Encore une fois, pour la saga, une tentative de vous surprendre va s'enclencher durant la séance. Il s'agit bien d'une tentative, car il suffit d'un peu de jugeote pour résoudre les énigmes proposées dans "Jigsaw". Ajouté au cocktail des personnages vraiment pas du tout malins voire même très débiles par moments. Et des situations pas crédible pour un sous. Notons tout de même une bande-son très agréable qui accompagne parfaitement les scènes. Là encore une tentative de renouer avec le premier "Saw" en remixant le thème principal dès l'ouverture. Pour conclure, il faut admettre que "Jigsaw" n'est pas mauvais. On peut passer un bon moment devant mais, malheureusement, celui-ci s'accapare bêtement certains clichés du cinéma d'horreur et c'est vraiment dommage. Les actions complètement incohérentes des personnages comme outils de tension en sont l'exemple le plus flagrant.

Auteur :Arnaud CoutureTous nos contenus sur "Jigsaw" Toutes les critiques de "Arnaud Couture"

ça peut vous interesser

Ice Road : Un itinéraire bis

Rédaction

Hitman & Bodyguard 2 : Une comédie d’action sans intérêt

Rédaction

Un homme en colère : Sans popcorn c’est rageant

Rédaction