19 octobre 2019
Critiques

Justice League : Zack Snyder porté disparu

"Justice League", ou le pari fou de réunir de nouvelles icônes supers héroïques au cinéma ! Autant le dire tout de suite, l'auteur de ses lignes, votre humble serviteur est un des adorateurs de "Batman vs Superman". Notamment de la version longue qui balaye les seuls défauts du film.

La promesse d'un tournant de l'univers DC avec une touche plus FUN selon les dires des studios pouvaient faire trembler beaucoup de fans. La présence de flash et cyborg indique clairement qu'il peut y avoir de l'humour comme les bande annonces et autres extraits l'ont déjà fortement suggérés. Puisqu'on retrouve Zack Snyder derrière la caméra, il faut souligner que les tons de chaque film de la trilogie du réalisateur américain sont raccord. La fin de "Batman vs Superman" annonce clairement un Batman changé pour un avenir plus lumineux. Mais, hélas, "Justice League" ne tient pas sa promesse…

Le problème n'est pas dans les « seulement deux heures de films » qui ont créé un scandale. A vrai dire, la présentation des personnages est de grande qualité et leurs identités fonctionnent sur le spectateur. Le casting pète la classe et incarne vraiment nos Dieux DC. Cyborg, Flash et Aquaman mettaient les connaisseurs dans l'inconnu niveau interprétation or celle-ci est une bonne surprise. Un Flash qui plaira aux amateurs de comics sans aucun doute; un  Aquaman qui en impose et un Cyborg qui possède le meilleur traitement de personnage du film. Gal Gadot est encore en dessous. Sa brève apparition dans "Batman vs Superman" était très appréciable mais son talent d'actrice n'était pas évident. Ici, comme à l'instar de son film, elle joue mal et passe son temps à être une mannequin amazone sortie d'une publicité.

Non, le problème c'est ça : Snyder, où es-tu ? Même "Thor Ragnarok" avait une direction de la photo plus iconique dans certaines scènes. Où est la patte visuelle démente du cinéaste ? Où est son sens de la mise en scène qui iconise nos héros ? La réalisation est tellement plate. Elle est exactement comme tous les autres films et donc elle n'est rien. "Man Of Steel" ou "Batman vs Superman" possèdent d'incroyables scènes qui ont marqué le spectateur, qui ont affirmé le style Snyder (Le premier envol de Superman ou les métaphores de Luthor). Ici, rien ! La mise en scène nage dans ce qui se fait constamment dans le cinéma hollywoodien et le film n'a aucun charme.

Le deuxième gros point faible du film : L'écriture des dialogues (souvenez-vous de l'excellent discours de Russell Crowe dans "Man Of Steel" ou de la richesse des mots de "Batman vs Superman"). Ici plus rien, on tombe dans le niais propre à "Wonder Woman". Les discours ultra mielleux que l'on nous ressort constamment. Attention ! Flash a le droit quand même à deux ou trois bonnes blagues à la Joss Whedon.

Et le troisième très gros point faible du film : La musique ! Là encore on tombe dans la platitude. Aucune identité si ce n'est les bandes originales des anciens films. Et pourtant cette fois ci on a du Danny Elfman à la musique (mais on regrette Hans Zimmer). "Avengers" a eu son thème épique. Pourquoi "Justice League" ne l'a-t-il pas ? Que voilà une véritable injustice ! Un comble pour un film tel que celui-ci.

Tous ces points faibles mettent en évidence le gros problème global de ce long métrage : L'iconisation des héros. Ces derniers ne valent pas mieux que d'autres. Aucune musique forte pour porter leurs messages ou leurs actions. Aucun plan ou scène où l'on ressent leur puissance. Et aucun réel impact émotionnel.

L'ensemble est, au final un divertissement très voire trop basique pour être une conclusion de la trilogie Snyder dans l'univers DC. On retiendra quelques scènes d'actions sympathiques, mais dont les effets spéciaux sur fond de CGI ne sont pas vraiment pas top.

Bref, une déception pour un amoureux du cinéma de Zack Snyder.
Auteur :Arnaud Couture
Tous nos contenus sur "Justice League" Toutes les critiques de "Arnaud Couture"

ça peut vous interesser

Joker : Plaisanterie de courte durée

Rédaction

Joker : Ceci n’est pas un film de super-héros

Rédaction

Le Chardonneret : Une histoire épatante

Rédaction