23 novembre 2020
Archives Critiques

L’Echange : Que reste-t-il de nos amours ?

Dans "L'Echange" (distribué par Universal), ce film magnifique, les premières notes qui nous accueillent ressemblent étrangement aux notes de cette mélodie bien connue, qui nous questionne intimement sur ce qui nous reste, une fois que ce qu'on aimait plus que tout a disparu… L'histoire, basée sur des faits réels, est tout à fait incroyable, au sens propre du terme : comment peut-on perdre une enfant, penser le retrouver, constater que ce n'est finalement pas le cas, et se faire entendre dire qu'on est devenue folle ?

Il y a de quoi tomber amoureux de la caméra de Clint Eastwood. Quelle bonne idée il a eue de devenir réalisateur il y a plusieurs années de cela. Sur la route de Madison, œuvre fort éloignée de la bluette qu'on pouvait craindre, montrait déjà les gestes et les sentiments avec une telle ferveur et un tel talent… Et le pouvoir de transcender les acteurs reste : Angelina Jolie, parfois peu excellente dans ses rôles de superwoman, est ici révélée, presque transfigurée, et parviendrait à bouleverser un cœur de pierre. La vérité de son jeu de mère est vraiment troublante.

Tout se trouve facilité par une réalisation impeccable, sobre et subtile à la fois, et le tout est porté par la force de l'histoire. "L'Echange" a le mérite de rappeler quelle fut la société américaine de la crise de 1929 : une police corrompue à Los Angeles, sûre d'elle-même, omnipotente, criminelle ! Les médias ne sont pas innocents dans l'affaire, ce n'est donc pas nouveau. La perception des maladies mentales est une question également abordée de manière radicale : comment peut-on encore en faire un sujet tabou ?

Mais le thème essentiel dans "L'Echange" demeure la relation entre une mère et son enfant, entre une mère et sa responsabilité en tant que mère : la perte est un risque, ici représenté à l'extrême, et une femme seule doit se battre pour se faire entendre… Les choses ont-elles réellement changé aujourd'hui ? Le terme est peut-être galvaudé, mais ce film est fort, tout simplement. Il crée des émotions tout à fait réelles, ce que le cinéma ne parvient pas toujours à accomplir.

On en ressort tourmenté, et surtout ébahi des talents de conteur de Clint.

Auteure :Julie Stankiewicz
Tous nos contenus sur "L'Echange " Toutes les critiques de "Julie Stankiewicz"

ça peut vous interesser

Retour vers le futur : Le jeu !

Rédaction

Mourir peut attendre : Et le spectateur aussi

Rédaction

The Hunt : Gagnez vos bluray !

Rédaction