18 septembre 2020
Archives Critiques

L’Incroyable Hulk : La critique

Cinq ans après le "Hulk" quelque peu raté d'Ang Lee, le héros de « comics » (bandes dessinées pour adultes américaines) revient au cinéma. Cette fois il est "L'Incroyable Hulk", et cela est dirigé par un Français : cocorico !

Bruce Banner, vous connaissez ? Mais si, c'est ce scientifique qui a testé sur lui-même le rayonnement gamma. Un petit empoisonnement qui le transforme, sous le coup de la colère, en grosse bébête vaguement humaine, toute verte et de rage vêtue. Chemise craquée, pantalon transformé en short, et mauvais caractère : Hulk est incontrôlable. Bruce le sait bien, et ne rêve que d'une chose : pouvoir s'en débarrasser. D'autant plus qu'il pourrait du coup retourner à la belle Betty Ross... En attendant, dans "L'Incroyable Hulk", il est planqué au Brésil, et traqué par le très méchant général Thunderbolt Ross (et oui, le papa de la belle...), qui voudrait bien répliquer le monstre pour avoir une armée toute puissante.

Normalement, à ce stade, vous devez savoir à peu près ce qui va se passer, on vous laissera la surprise du méchant de service. C'est que dans le rayon super-héros, l'original n'est pas de mise. Stan Lee, créateur d'un bon nombre d'entre eux, veille au grain, et les franchises sont drastiques. Dans le fond, Louis Leterrier, jeune français de l'écurie Besson, s'en sort bien. Stylé, son "Incroyable Hulk" ne décevra pas les amateurs d'action, même dans les scènes les plus complexes. Sans trop en faire, il montre, coupe et découpe, et se permet le luxe de quelques clins d'oeil, que les fans apprécieront. Par contre, comme pour toute franchise, on appréciera de voir, en DVD sûrement, la version longue du film, plus noire, promet le réalisateur.

C'est qu'il sait aussi s'appuyer sur ses acteurs, Edward Norton en tête, parfait en Bruce Banner effacé et paumé. Face à lui Liv Tyler apporte un peu d'épaisseur au rôle traditionnellement niais et inintéressant de « la copine hors d'atteinte du héros perdu ». Ajoutons un Tim Roth en pleine forme, yeux fous et flingue en avant... Un joli casting, donc, bien exploité par Louis Leterrier.

Avouons tout de même que si vous êtes allergique aux super-héros, vous ferez sûrement des boutons (verts bien sûr) face à Hulk, auquel on préférera dans ce cas "Iron Man", plus fin et second degré. Mais vous êtes mal partis parce que "L'Incroyable Hulk" risque fort d'être « suivi » d'un troisième opus...

Auteure :Fadette Drouard
Tous nos contenus sur "L'Incroyable Hulk" Toutes les critiques de "Fadette Drouard"

ça peut vous interesser

De Gaulle : Gagnez vos DVD !

Rédaction

Avant-première : Poly

Rédaction

Divorce Club : Adhérez !

Rédaction