Archives Critiques

La Beuze : Cela tape sur les nerfs !

Ouaaaaaah..... ! Avec "La Beuze", il faut quand même être sacrément con ou gonflé comme un pingouin (et pas n'importe lequel) pour oser porter ce postulat de départ à l'écran : Alphonse Brown, fils de James Brown (malgré sa couleur de peau), veut devenir chanteur. Très vite, il se rend compte de la difficulté de s'imposer dans le milieu. Mais heureusement, son meilleur pote a une idée de génie : faire du fric en vendant la "beuze" des nazis - donc super bonne - qu'ils ont trouvé dans un entrepôt secret !

Quand même, il aurait été plus intelligent de la part de Michaël Youn de faire un "Morning Live" d'une heure et demie sur grand écran, plutôt que de revendiquer un quelconque talent imaginaire, qu'il ne possède donc pas. Non, Youn n'est pas un acteur, mais il est simplement en manque de reconnaissance (et puis, cher Michaël, on ne crache pas sur "Taxi 3" quand on sait faire encore plus nul...).

Résultat sans concession : un film cliché comme jamais, avec LA dose de bons sentiments sur l'amitié, LA dose d'amour, d'humour, etc. Et surtout Michaël Youn. Pas un José Garcia, mais une façon bien emmerdante d'envahir l'écran, avec une sévère tendance à taper sur les nerfs du spectateur. Un spectateur, qui, si jamais l'idée lui prend de faire découvrir le cinéma français à un ami étranger, n'ira JAMAIS choisir la "beuze", même si toutes les salles affichent complet. D'ailleurs, c'est déjà tout trouvé : emmenez le boire un verre de bière, ça vaudra mieux que toute la "bouze" du monde de Michaël Youn.

"La Beuze" est un film sans aucun intérêt, tout comme la chanson du film, que Youn a composé en quatre jours (et dix joints).

Auteur :Houmann Reissi
Tous nos contenus sur "La Beuze" Toutes les critiques de "Houmann Reissi"

ça peut vous interesser

Petit Pays : Jean-Paul Rouve au Rwanda

Rédaction

Police : Le 03 Juin

Rédaction

Judy : La critique du film

Rédaction