21 octobre 2019
Archives Critiques

La Clef : On ne l’a pas trouvée

Après « Une Affaire Privée » et « Cette Femme-Là », Guillaume Nicloux revient au polar. « La Clef » c'est une histoire complexe, filmée avec une parfaite maîtrise et des acteurs au meilleur de leur forme.

"La Clef" n'est pas un film simple. Guillaume Nicloux aime faire travailler les méninges de son spectateur, et utilise ici tous les artifices pour ce faire. Peut-être même un peu trop parfois, et de temps en temps le climat poisseux du film ne parvient pas à retenir notre attention. Nicloux mélange les genres, mélange les histoires, et même les époques. Il tisse au final un film à l'intrigue complexe, parfois même un peu trop obscure.

Pourtant les acteurs ne sont pas à blâmer. Nicloux a réuni un casting 4 étoiles pour son film, et tire de chacune de ses stars des performances excellentes, à mille lieux parfois de ce qu'on les avait déjà vus donner, tout comme il l'avait fait déjà pour Thierry Lhermitte et Josiane Balasko, qui reprennent d'ailleurs ici leurs rôles. Guillaume Canet est Éric Vincent, parfaitement perdu et oscillant entre colère et dépression, Vanessa Paradis est une pute au grand coeur, et Jean Rochefort un propriétaire terrien bloqué dans le passé.

C'est plutôt bon, dommage seulement que Nicloux cherche à en faire trop, le spectateur finit par sortir de son « atmosphère » bien installée à la recherche de la clef de cette énigme...
Auteur :Fadette Drouard
Tous nos contenus sur "La Clef" Toutes les critiques de "Fadette Drouard"

ça peut vous interesser

Au nom de la terre : Notre Terre et nos hommes au grand jour

Rédaction

Interview de Guillaume Canet et Edouard Bergeon

Rédaction

Au nom de la terre : Un drame familial à la campagne

Rédaction