19 septembre 2021
Critiques

La Fille de Brest : Une efficacité soignée

L'histoire est simple dans "La Fille de Brest" (distribué par Haut et Court), il s'agit du périple d'Irène Frachon, pneumologue brestoise qui a révélé le scandale du Mediator. C'était un médicament commercialisé par le laboratoire Servier de 1976 à 2009 dont les terribles effets secondaires auraient provoqué de nombreux problèmes cardiaques et dont le nombre de décès reste encore incertain, mais oscillerait entre 500 et 2 000 victimes.

Emmanuelle Bercot avait commencé le scénario de "La Fille de Brest"  il y a six ans maintenant, d'après une proposition, ce film n'étant pas issu d'une initiative personnelle. Elle a eu toutes les difficultés du monde a trouvé une actrice principale convaincante et a finalement jeté son dévolu, d'après une recommandation de Catherine Deneuve, sur l'actrice danoise Sidse Babett Knudsen (choix étonnant d'une danoise pour incarner une bretonne), révélée dans la série politique "Borgen" et que l'on retrouve aujourd'hui dans la série "Westworld" de HBO. De plus, Emmanuelle Bercot ne s'était jamais attelée jusque-là à la réalisation d'un thriller d'investigation.

Du coup, avec toutes ces difficultés, "La Fille de Brest" a-t-il su s'en défaire et a-t-il réussi à convaincre ? La réponse est oui ! Et avec brio ! C'est un thriller efficace, et c'était ce que cherchait Emmanuelle Bercot. Le film est rythmé, sans être saccadé, la réalisatrice ayant bien révisé ses classiques du genre. On a parfois l'impression d'une inspiration du côté de Steven Soderbergh avec "Erin Brokovich". L'actrice principale, Sidse Babett Knudsen (retenez vraiment ce nom), est extrêmement convaincante en Irène Frachon, pourtant marquée par son accent danois (elle n'hésite d'ailleurs pas à parler danois quand elle s'énerve ce qui rend les scènes émotionnellement plus fortes) et par un jeu plus anglo-saxon. Les autres rôles sont parfaitement justes, Benoit Magimel, notamment, est particulièrement subtil dans son rôle. Finalement, toutes ces difficultés surmontées n'auraient-elles pas créé une sorte d'équilibre légèrement instable dans le film qui aurait pour conséquence de dynamiser beaucoup plus la réalisation ?

Pour résumer, "La Fille de Brest"  est un film très bien construit et rythmé, un jeu d'acteur convaincant pour tous les protagonistes, et les codes du genre du thriller d'investigation sont dosés et respectés pour nous livrer un excellent thriller à la française ! Cocorico !

Auteur :Pierre DeplanckeTous nos contenus sur "La Fille de Brest" Toutes les critiques de "Pierre Deplancke"

ça peut vous interesser

Les amours d’Anaïs : En avant-première !

Rédaction

Gagarine : Une navette sociale

Rédaction

Drunk : Tourbillonnant

Rédaction