22 septembre 2019
Archives Critiques

La Fin des Temps : La critique du film

Un concept hautement dangereux que celui de "La Fin Des Temps", car il va souffrir de nombreuses comparaisons, du "Jour De La Bête" à "L'Associé Du Diable en passant" par "Rosemary Baby". En effet, le film de Peter Hyams enfonce une porte ouverte par d'autres, mais avec bien plus de talent que lui.

Cependant, ce qu'on ne peut enlever à cette production, c'est l'intérêt qui réside dans son interprétation. Bon ! On nous a bluffés sur les atermoiements de Schwarzy (comme si le rôle de Stallone dans "Copland" lui avait donné des idées). Non, ici, Arnold Schwarzenegger est égal à lui même avec un look différent, point a la ligne.

Gabriel Byrne marche avec talent sur les plates-bandes de De Niro et de Pacino (deux diables d'hommes du grand écran, voir respectivement "Angel Heart" et "L'Associé Du Diable").

En revanche, la scène dans laquelle le Diable fait sa promotion face à un Jericho sceptique est bien trop similaire, à mon goût, à la plaidoirie finale d'Al Pacino dans "L'Associé du Diable".

Une autre chose m'a beaucoup irrité dans "La Fin Des Temps" , ce sont les allusions peu fines à la religion et à son histoire, à commencer par le nom du héros. Bref, c'est certainement dans le cas où on n'aurait pas bien compris dans quel univers le scénariste veut faire évoluer son récit.

Le recours à cet artifice est peut être l'aveu d'un échec, et je vous passe la scène politiquement correcte du film qui donne des leçons sur le choix a faire entre le recours à son arme à feu et sa foi.

Néanmoins, il y a plein de bonnes petites choses dans "La Fin Des Temps" (grand paradoxe du blockbuster ?). Par exemple, l'ambiance sale qui sert bien le propos; un Vatican minimaliste et pourtant énigmatique (bonne nouvelle à propos de religion, le monde n'est plus divisé en deux, mais en quatre : les gentils, les hyper gentils, les méchants et les hyper méchants !); un diable en image de synthèse bien plus crédible que celui de "Spawn" et qui témoigne d'un véritable travail d'artistique. 

Toutefois, ce qui m'a le plus énervé encore est la façon dont était présentée le film avec, à l'arrivée, une déception comparable à celle d'"Hantise" de Jan De Bont.

Les distributeurs nous annoncent un thriller horrifique avec "La Fin Des Temps", mais nous fournissent un divertissement fantastique. Pour le quidam de base, cela n'est peut être pas bien grave, mais pour le véritable amateur du genre, c'est de la publicité mensongère !

Arrêtons le surfait et peut être pourra-t-on enfin estimer les films à leur juste valeur, parce que, si le but final était d'inquiéter les spectateurs dans ce contexte de fin de millénaire, c'est complètement raté !   

Auteur :Denis Ounissi
Tous nos contenus sur "La Fin des Temps" Toutes les critiques de "Denis Ounissi"

ça peut vous interesser

Concours DVD : John Wick Parabellum

Rédaction

Terminator de James Cameron : Know Future

Rédaction

Scary Stories : La critique du film

Rédaction