Archives Critiques

La Mémoire dans la peau : La quête de soi

Dans le film "La mémoire dans la peau", ce numéro de compte est le seul indice qui le rattache à sa vie d'avant. Mais la mallette contenue dans le coffre-fort d'une banque suisse, loin de lui apprendre qui il est réellement, brouille encore un peu plus les cartes : l'homme y découvre un passeport au nom de Jason Bourne, un pistolet, des liasses de billets et… six autres passeports avec la même photo (la sienne) à des noms différents...

Adaptation libre d'un roman de Robert Ludlum, "La mémoire dans la peau" n'en ressemble pas moins à un croisement entre XIII (la BD de William Vance et de Jean VanHamme) et "Memento", le film de Christopher Nolan.  On ne peut qu'être frappé par la très grande ressemblance entre « Jason Bourne », le personnage de Doug Liman et le célèbre héros de la bande dessinée alias « Jason Mac Lane ».

Ce dernier est en effet découvert, blessé et inanimé, sur un rivage. Lui aussi a perdu la mémoire et n'a qu'un maigre indice pour découvrir son identité : il porte un étrange tatouage XIII sur l'épaule. Dès lors, il se jette à corps perdu dans la recherche de son passé, prêt à affronter tous les obstacles et les tueurs qui l'attendent au tournant.

Quant à "Memento", "La mémoire dans la peau" s'en rapproche non seulement au niveau des personnages (Léonard non plus ne se rappelle de rien) mais surtout au niveau de la réalisation. On avance dans l'histoire à l'aveuglette, tant les nœuds à dénouer sont complexes.

La vérité ne nous est pas servie d'un seul coup sur un plateau mais livrée par bribes qui piquent au vif notre curiosité. En croisant ces 2 univers, Doug Liman réalise un thriller qui nous tient en haleine jusqu'au bout à défaut de révolutionner le genre.

Il parvient à jouer remarquablement avec nos nerfs : je dois bien avouer que j'ai sursauté plus d'une fois sur mon siège ! Tension, action et combats sont au rendez-vous. Et Matt Damon confirme indéniablement son talent en interprétant Jason Bourne, mélange de force et de faiblesse.  

"La mémoire dans la peau", plus que l'histoire de la quête d'un homme sur son passé, est l'histoire d'un homme en quête de lui-même. Le passé est-il nécessaire pour construire l'avenir, s'avérera-t-il une fin en soi impossible à dépasser, ou sera-t-il synonyme de vie antérieure définitivement enterrée ?

Auteure :Nathalie Debavelaere
Tous nos contenus sur "La Mémoire dans la peau " Toutes les critiques de "Nathalie Debavelaere"

ça peut vous interesser

Matt Damon : Star sur TCM

Rédaction

Un long dimanche de fiançailles : Audrey for ever

Rédaction

La mémoire dans la peau : Pourquoi le revoir ?

Rédaction