Archives Critiques

La Mémoire dans la peau : Original

Dans le film "La mémoire dans la peau", un homme est repêché en Méditerranée. Amnésique, avec deux balles dans le dos, il n'a qu'un indice pour retrouver son identité : l'adresse d'une banque suisse implantée dans son bras. Il découvre bien vite deux choses : qu'il est doté naturellement d'une foule de connaissances et d'aptitudes, certainement le fruit de sa vie passée ;  qu'on cherche à l'éliminer à tout prix.

Adapté du roman du célèbre Robert Ludlum, proche de la BD culte XIII, "La mémoire dans la peau" est l'histoire classique de l'amnésique surentraîné et manipulé par des instances ou organismes secrets à des fins criminelles et qui devient soudain un témoin gênant, facile à éliminer puisque inexistant au regard du monde. L'amnésie et la quête d'identité sont des sujets fascinants qui donnent toutes les cartes aux réalisateurs pour rendre à l'écran un suspense insoutenable étayé d'éléments psychologiques. Lorsqu'on dispose en plus d'un Matt Damon étincelant et de l'atypique Franka Potente ("Cours, Lola, cours"), le tout donne au final un cocktail bien grisant.

Pas d'histoire d'amour niaise, pas de méchants trop méchants, une réalisation efficace, des scènes d'actions impressionnantes et surtout un personnage joué par un Matt Damon inspiré, dont l'interprétation rappelle celle du Talentueux "Mister Ripley". Tout en finesse, il alterne les scènes bouillonnantes, les remises en questions, les moments de doute et de réflexion avec une grande aisance, confirmant la nette différence de talent qui le sépare de son compagnon de gloire (lors de ses débuts dans "Will Hunting"), j'ai nommé Ben Affligeant.

Un des attraits de "La mémoire dans la peau" est qu'il se déroule à travers l'Europe, conférant une image plus sobre, « réelle », voire documentaire à l'ensemble, qui aurait perdu de son intensité, sûrement de sa crédibilité, dans un contexte plus hollywoodien. Il est cependant dommage que le doute et l'ambiguïté de tous les personnages ne soient pas approfondis dans "La mémoire dans la peau". Ils auraient été les bienvenus puisque le sujet l'autorisait et même le demandait. Et même si "La mémoire dans la peau" peut paraître alambiqué de prime abord, un soupçon de trouble supplémentaire nous aurait enchantés. Mais ne boudons pas notre plaisir devant un film d'espionnage original.

Auteur :Alessandro Di Giuseppe
Tous nos contenus sur "La Mémoire dans la peau " Toutes les critiques de "Alessandro Di Giuseppe"

ça peut vous interesser

Matt Damon : Star sur TCM

Rédaction

La mémoire dans la peau : Pourquoi le revoir ?

Rédaction

Le Mans 66 : l’Ego-land movie

Rédaction