25 juillet 2021
Archives Critiques

La Répétition : Critique

A quel point parvient-on à connaître l'autre ? C'est la question que semble vouloir poser la réalisatrice Catherine Corsini dans son dernier film : "La Répétition". Une oeuvre autour d'un engrenage passionnel, instinctif et destructeur. Cela commence mal. Par une répétition justement. Louise et Nathalie rêvent d'une carrière théâtrale. Le soir de la première de leur spectacle, Louise se trouve nullement tandis que Nathalie suscite l'adhésion du public. Ainsi, ce même soir, une histoire stupide cause leur séparation. Louise ne veut pas revoir Nathalie. Une dizaine d'années passent et Louise, mariée est devenue prothésiste dentaire. Elle retrouve Nathalie un soir au théâtre. Elle promet de la revoir et file quelques jours à Copenhague la retrouver. D'abord enchantées de se retrouver, Nathalie et Louise en viennent à avoir beaucoup de mal à se supporter... Jusqu'à se détester.

Voici une étrange relation d'amour-haine entre deux femmes que filme Catherine Corsini. Emmanuelle Béart, en actrice capricieuse et à fleur de peau, énerve vite sans paraître "jouer" vraiment à aucun moment. Face à elle, Pascale Bussières, un temps égérie du cinéma canadien francophone, est singulièrement sous-employée. Si on est un temps intéressé par cette histoire, ce brin d'intérêt se dissipe malgré tout relativement vite dans ce jeu de ping-pong cruel et finalement assez vain.

On comprend que la réalisatrice a voulu toucher au cœur d'un drame humain terrible, celui de la perte d'une personne amie. Humaines, ces deux femmes le sont indéniablement avec leurs attentes et leurs défauts. Toutefois, jamais la réalisatrice Catherine Corsini ne parvient à saisir la substantifique moelle de son sujet, se fourvoyant plutôt de scène convenue en scène convenue, s'attardant sur des regards lourds de sous-entendus et passant d'un point de vue à l'autre sans réel suivi. Pas étonnant que le spectateur se perde en chemin. Bref, "La Répétition" en est une qui en aurait peut être nécessité d'autres en guise de préalable…

Auteur :Guillaume BranquartTous nos contenus sur "La Répétition" Toutes les critiques de "Guillaume Branquart"

ça peut vous interesser

La Fracture : Pio Marmaï et l’équipe du film à Cannes

Rédaction

Petite maman : Un charme déconcertant

Rédaction

Petite Maman : Retour vers le futur à hauteur d’enfant

Rédaction