Critiques

La Revanche des Crevettes Pailletées : Une suite réussie !

Par Jérémy Joly

Il y a trois ans sortait le film "Les Crevettes Pailletées", réalisé par Cédric Le Gallo et Maxime Govare. Ce long-métrage s'inspirait de l'histoire véridique d'une équipe de water-polo gay ayant participé aux Gay Games. Cette joyeuse aventure a conquis pas loin de 600 000 spectateurs dans les salles obscures.


Les Crevettes Pailletées sont de retour ! Après avoir participé aux Gay Games en Croatie, l'équipe part cette fois-ci à Tokyo pour une nouvelle édition. Malheureusement le voyage s'avère compliqué. Ayant raté leur correspondance pour le Japon, ils sont contraints de faire escale dans un autre pays, celui-ci connu pour son homophobie.

Rire sur l'homophobie

"Les Crevettes Pailletées" abordait déjà le thème de l'homophobie. Son personnage principal, Matthias, vice champion du monde de natation, avait tenu des propos dégradants envers les homosexuels. Il avait reçu comme sanction d'entraîner cette équipe gay. Cette expérience lui avait permis de changer son regard sur la communauté homosexuelle et par la même occasion de devenir plus sympathique.

Cette fois-ci, l'équipe est plongée dans un pays rempli de haine envers les homosexuels. Ce pays choisi comme décor de ce nouveau film fait tristement l'actualité depuis quelques temps : la Russie. Le long-métrage dénonce les pièges tendus envers les homosexuels avec l'aide des applications de rencontre. Deux de nos personnages arrivent à se sortir du guet-apens de façon comique. Tout l'éclat du film est de parler de ce sujet sérieux et même grave tout en gardant la ferme intention de faire rire. Et "La Revanche des Crevettes Pailletées" y arrive parfaitement.

"La Revanche des Crevettes Pailletées" montre également un centre où les homosexuels sont enfermés après une arrestation par la police afin de les traiter avec des méthodes religieusement ridicules. L'homosexualité est encore perçue comme une maladie qu'il est possible de soigner. D'un point de vue juridique, ce n'est pas considéré comme un crime mais un baiser entre deux hommes dans la rue entraîne une arrestation. Il y a aussi la télévision qui diffuse des films et séries qui banalisent l'homophobie.

La-revanche-des-crevettes-pailletees2
Photo extraite du film "La Revanche des Crevettes Pailletées" - Copyright Cyril Masson
Un tour chez les russes

La Russie n'a malheureusement pas beaucoup changé depuis « Twist again à Moscou » de Jean-Marie Poiré. Dans "La Revanche des Crevettes Pailletées", l'ambiance est peu chaleureuse. La nuit est silencieuse, déserte et sombre. Heureusement, quelques uns des personnages qui ont envie de faire la fête arrivent à trouver une boîte gay dans un sous-sol. Ce lieu est en contradiction avec l'extérieur. Les immeubles sont tristement froids. Le centre où sont « soignés » les homosexuels est un décor incroyable, digne d'un James Bond. Ces scènes donnent d'ailleurs lieu à un mélange sublime avec de l'action et de la comédie.

Une suite à la hauteur

Il n'y a rien de plus ennuyeux qu'une suite qui n'a rien à dire et où les personnages n'ont aucune évolution. "La Revanche des Crevettes Pailletées" creuse encore plus la question de l'homophobie. Les personnages changent. Par exemple Joël, malgré ses opinions politiques, est en couple avec un homme riche. Une liaison s'installe entre deux membres de l'équipe malgré la règle. Il y a Fred qui se retrouve confrontée à son passé avant sa transidentité. Un nouveau personnage fait également son apparition, un gay refoulé qui les rejoint sans connaître leur originalité. On apprend même que l'un des personnages se faisait passer pour un gay depuis le début pour intégrer les Crevettes Pailletées. Enfin, le décès de Jean à la fin du premier volet n'empêche pas quelques apparitions bien amenées d'Alban Lenoir.

En conclusion, les Crevettes Pailletées font un retour brillant. Elles nous font rire, nous font réfléchir et nous apportent une bonne dose d'émotions.



Tous nos contenus sur "La Revanche des Crevettes pailletées" Toutes les critiques de "Jérémy Joly"

ça peut vous interesser

Champagne ! : Un goût de déjà bu

Rédaction

C’est magnifique ! : Un conte moderne

Rédaction

Hommes au bord de la crise de nerfs : Drôle de thérapie

Rédaction