27 juillet 2021
Critiques

La Taularde : Réalisme avant tout

Audrey Estrougo choisit de traiter, dans ses films, des problèmes de société avec une grande dureté, ce fût le cas avec "Toi, moi, les autres" sur les sans papiers, "Une Histoire Banale" sur le viol, et maintenant, "La Taularde" sur la vie en prison. On y suit l'histoire de Mathilde Leroy qui tente de vivre convenablement dans une prison qui ressemble à l'enfer.

La force de ce film, c'est le côté réaliste, durant 1h40, on a l'impression d'être enfermé en prison: les problèmes y sont bien décrits (la sexualité, les conflits avec les autres détenus et les gardiens, l'hygiène, le manque de vie privée, le manque de sommeil, le suicide, et autres nombreux problèmes), ensuite, on ne voit pas les personnages comme des prisonnières, mais comme des femmes, Audrey Estrougo les as rendues humaines, la cause de leur incarcération importe peu, ce qui est important ce sont leurs conditions de vie. Les gardiennes sont décrites tantôt comme des ennemies des détenues, parfois simplement victimes du système pénitentiaire. "La Taularde" nous plonge ainsi dans une histoire de plus en plus dure, jusqu'à une fin quasi-insoutenable, une fois libéré, à la sortie du cinéma, on respire à nouveau et on goûte à la liberté retrouvée. Ce film est une façon de mieux se rendre compte des problèmes en prison.

Sophie Marceau revient (enfin !) avec un rôle difficile où elle peut nous montrer à quel point elle a du talent, contrairement à ses derniers films ("Une rencontre", "Tu veux ou tu veux pas") qui ne sont que des petites comédies sans intérêt, qui lui donnaient toujours le même genre de rôle, ce qui commençait à nous lasser. Elle réussit à nous bouleverser. Elle est accompagnée par une belle brochette de seconds rôles : Suzanne Clément, Anne Le Ny, Eye Haidara, Carole Franck, Marie Dearnaud, Aurore Broutin, Alice Belaïdi, etc. A noter aussi l'interprétation éblouissante de Pauline Burlet dans le rôle d'une jeune complètement perdue, une actrice que l'on aimerait découvrir très vite dans un premier rôle au cinéma...

Auteur :Jérémy JolyTous nos contenus sur "La Taularde" Toutes les critiques de "Jérémy Joly"

ça peut vous interesser

Mystère à Saint-Tropez : Catastrophe !

Rédaction

Courage fuyons : Éloge de la lâcheté

Rédaction

Mélodie en sous-sol : Duo de choc !

Rédaction