Archives Critiques

La Vérité si je mens ! 2 : Fun !

Attention ! La bande joyeuse est de retour dans de nouvelles aventures avec "La vérité si je mens ! 2" (distribué par Warner Bros. France) ! Cette fois-ci, ils s'attaquent à la grande distribution. Tâche importante qui les attend. Nous serons aussi dans la confidentialité de leurs rapports amoureux et amicaux. Cette bande d'acteurs respire l'amitié : cela crève l'écran. Leurs réparties sont cinglantes, elles font mouches à chaque fois et on pourrait dire qu'ils ont passé trois ans ensemble, entre le premier et le deuxième opus de cette saga du Sentier. Comme comparaison au niveau de la complicité, on peut retrouver cela avec Jean Rochefort, Victor Lanoux, Guy Bedos et Claude Brasseur dans "Un éléphant ça trompe énormément" et "Nous irons tous au paradis", tous deux réalisés par Yves Robert dans les années 70.

Deux comédiens tirent leur épingle du jeu dans ce film. José Garcia est hilarant, peut-être agaçant pour certains, dans l'interprétation de Serge, le cousin un peu pauvre de ce clan de pieds-noirs. Il met en exergue son talent de comédien, qui sait alterner les rôles comiques et un peu plus sérieux. Gad Elmaleh remplace très bien Vincent Elbaz dans le rôle de Dove, le mari volage de Karine, interprétée par Aure Atika. On sent que cet acteur ne pourra seulement se cantonner aux personnages comiques. Espérons qu'un réalisateur lui donnera sa chance dans un rôle un peu plus dramatique.

La réalisation de "La vérité si je mens ! 2" est, quant à elle, classique pour une comédie : on dirait du Francis Weber. La part belle du récit est donnée à José Garcia et Gilbert Melki, ce qui nous donne droit à quelques scènes très drôles. "La vérité si je mens ! 2" est digne de son prédécesseur : drôle, enjoué, le tout interprété par une bande de copains que les spectateurs auront hate de revoir ensemble.

Auteur :Pierre Godon
Tous nos contenus sur "La Vérité si je mens ! 2 " Toutes les critiques de "Pierre Godon"

ça peut vous interesser

Wonder Woman 1984 : Amazone ne livre plus

Rédaction

Wonder Woman 1984 : Une année à oublier

Rédaction

Voir le jour : Hommage aux soignants

Rédaction