Critiques

Le Jeu : Un jeu de massacre

Après notamment "À bout Portant", un thriller au rythme enlevé, Fred Cavayé présente "Le Jeu", une comédie malheureusement bien plus pantelante.

C’est un dîner entre amis qui aurait pu se dérouler comme un millier d’autres. Mais la tentation est trop forte : pourquoi passer une bonne soirée quand on peut jouer à un jeu un tantinet voyeur pour pimenter un peu le repas ? Tout au long de la soirée, chaque message, appel ou mail reçu sur le téléphone de chacun des convives devra être lu et partagé avec l’ensemble. Stupide ? Consternant aussi. « M’enfin mais c’est amusant ! » s’exclame Bérénice Bejo. Amusant ? Pas vraiment. Affligeant ? Précisément.

Malgré un casting qui laissait espérer mieux, les acteurs n’empêchent pas le film de s’enliser dans un déballage de linge sale à la limite de l’obscène. Leur interprétation n’est pourtant pas mauvaise, mais le manque de matière est criant : les pieds déjà dans l’eau avec une situation initiale déjà bien bancale, les dialogues tendent à achever cette comédie.

Un problème qui n’est malheureusement pas unique : quid du thème principal, l’amitié ? Retranscrite à l’écran sans aucun relief et sans aucune saveur, à peine étoffée, pour ne pas dire quasi inexistante. Cette question du lien qui unit les différents protagonistes reste un très grand point d’interrogation, tant les personnages sont (trop) différents les uns des autres et ne semblent ne pas véritablement s’apprécier.

Pour le spectateur, il ne reste alors plus qu’à attendre dans la douleur, puisque chacun des personnages aura son instant sous le feu des projecteurs : instants définitivement ennuyants tant la caricature est poussée à l’extrême. C’est long, laborieux, et surtout, très creux. L’apothéose ? La conclusion qui se veut renversante, digne d’une des plus belles tirades de psychologie de comptoir : « en amour comme en amitié, mieux vaut ne pas tout savoir… ». On en pouffe de dépit.

En résumé, du bruit pour pas grand-chose, alors qu’il aurait simplement suffi de respecter l’adage bien connu : pas de téléphone à table !

Auteure : Amandine Letourmy

Tous nos contenus sur "Le Jeu"
Toutes les critiques de "Amandine Letourmy"

ça peut vous interesser

Mes jours de gloire : Le beau-gosse a grandi, mais ne s’est pas assagi

Rédaction

Vincent Lacoste en interview pour Mes jours de gloire

Rédaction

Le Prince Oublié : Les coulisses du tournage

Rédaction