29 octobre 2020
Archives Critiques

Le Magasin des Suicides : Fermé pour inventaire

Loin de nous l'idée de douter de la légitimité de Patrice Leconte en matière de dessins animés. Avant d'être le metteur en images des aventures de nos Bronzés, le réalisateur des remarquables « Tandem » qui modifia à tout jamais le look de Gérard Jugnot et autre « Monsieur Hire », sublime vision du roman de Georges Simenon et qui permit à Michel Blanc de se hisser au niveau d'un Michel Simon, l'Helvète ayant trente ans avant lui revêtu la défroque du misanthrope sous la caméra de Julien Duvivier commença sa vie professionnelle au sein de la rédaction de Pilote, la référence suprême pour les amateurs de BD à la française. Pilote, berceau des héros de notre enfance, Astérix, Tanguy et Laverdure, Bob Morane, Lucky Luke et tant d'autres…
 
Et quitte à se lancer dans l'animation, adapter le romancier Jean Teulé, une de nos plus belles plumes hexagonales et accessoirement le compagnon de Miou Miou (c'était l'instant People), limitait les risques d'échec. Les intentions étaient donc louables, et autant le dire tout de go, le résultat fort décevant. Un graphisme qui n'atteint pas la cheville du travail de Sylvain Chomet, le magicien de « L'illusionniste », une animation pas très emballante, une 3D inexploitée mais surtout un doublage bas de gamme dont les têtes de gondole ( ?!!) sont Eric Métayer plus doué pour juger de malheureux apprentis comédiens chez l'omniprésent chansonnier Laurent Ruquier que pour décrocher un rôle dans une production ou ce pauvre Bernard Alane qui a dû se faire recongeler juste après le tournage d'Hibernatus plombent irrémédiablement l'ensemble. Mais le pire, ce sont ces chansons qui ponctuent l'histoire : même un M n'y retrouverait pas son gel. C'est irritant à faible dose et allergisant passé la première demi-heure.
 
Si le but du créateur de cette indigeste mixture était de nous faire quitter ce monde de larmes et de douleurs, l'opération a peut-être des chances d'aboutir, en ce qui nous concerne, on s'est contenté de quitter la salle, circonspect.
 
Auteur :Régis Dulas
Tous nos contenus sur "Le Magasin des Suicides" Toutes les critiques de "Régis Dulas"