Archives Critiques

Le Magasin des Suicides : Un film enthousiasmant et drôle

Le nouveau film de Patrice Leconte, réalisateur de « Ridicule », est un film d'animation au titre peu engageant. Pourtant, « Le Magasin des suicides » cache bien son jeu : il est en réalité enthousiasmant et drôle...
 
Attention les yeux ! Patrice Leconte adapte Jean Teulé. En animation parce que « voir des vrais gens se suicider à longueur de film, c'eut été trop », avoue le réalisateur du "Mari de la coiffeuse", de "Ridicule" et des "Bronzés". Il s'agit ici de son premier film d'animation. Un projet qui lui a redonné envie de faire du cinéma, là où les « grosses machines » avaient réussi à casser sa créativité. Et connaissant le monsieur, on attendait beaucoup de ce Magasin des suicides, dont il nous parle depuis quatre ans. Entre deux, il a signé un retour au cinéma avec "Voir la mer", fiction libre et libertaire autour de la jeunesse et un livre... Pourtant, promet-il, il n'y a pas un trait du "Magasin des Suicides" qu'il n'ait approuvé.
 
Bon. Et ça donne quoi alors ? Surprise, surprise La première constatation, c'est que c'est étonnant. Loin des productions hollywoodiennes au dessin lissé par les ordinateurs, "Le Magasin des Suicides" avance un trait marqué, une matière qui accroche. Et une lumière forcément travaillée, entre le gris de la ville et les rares rayons de soleil qu'il laisse passer. Sans oublier la seconde surprise : le film est musical. Entre chansons et saynètes, on entre assez vite dans le monde de Patrice Leconte. Un monde gris, qui serait vite étouffant, s'il n'y avait la fantaisie de Leconte. Il se permet tout, une danse du voile comme un suicide gris, et le mélange marche.
 
Leconte y glisse aussi une bonne dose d'humour, noir forcément. Les seules réserves que l'on émettrait, c'est sur la ligne de son film, qui s'adoucit vite vers un final kitchissime, mais ultra assumé. Mais parce qu'il est sincère, parce que, vraiment, Patrice Leconte tenait à nous faire comprendre que la vie est belle, même quand elle est en gris, on ne peut pas ne pas sourire...
Auteur :Fadette Drouard
Tous nos contenus sur "Le Magasin des Suicides" Toutes les critiques de "Fadette Drouard"