5 décembre 2021
Critiques

Le Petit Locataire : Rien d’incroyable

"Le Petit Locataire", le premier long-métrage réalisée et écrit par Nadège Loiseau, aura été une petite surprise pour moi. Je m'attendais vraiment à voir une comédie française lourde et vide de sens. Toutefois, cela n'aura finalement pas été le cas. Voici l'histoire de Nicole (Karin Viard) qui, à l'aube de ses 50 ans, découvre qu'elle est enceinte. Nous rentrons alors dans le quotidien d'une famille pas comme les autres bouleversée par cette surprenante nouvelle. Ils vont se déchirer, se soutenir, s'aimer et par la même occasion nous faire rire (un peu). Le seul personnage vraiment drôle c'est celui de Mamilette (Hélène Vincent) qui est la mère septuagénaire de Nicole. Elle est vraiment l'essence de ce foyer atypique, étant la voix de la raison, les oreilles et les yeux de la maison et l'origine de la mention « comédie » attribuée au film.

Le contexte social nous dépayse un peu et cela change. On se retrouve dans la campagne profonde avec des personnages qui semblent vivre un peu en dehors de leur époque. Il m'aura fallu un moment pour comprendre que l'histoire se passait en 2012 alors que les décors et les costumes relevaient visiblement du début des années 2000 ! Et cet effet nous montre que le scénario pourrait être atemporel. Alors oui, j'ai ri mais je n'ai pas été entièrement convaincue. Karin Viard n'est pas vraiment probante dans ce rôle et c'est dommage puisqu'elle en est la protagoniste principale. Le déroulé de l'histoire n'a pas de grande originalité, puisque tout est attendu. On ressort de la salle sans avoir été bouleversé(e). Si vous voulez voir un film qui vous fasse passer un bon moment alors "Le Petit Locataire" est pour vous. Si vous aspirez à plus, passez votre chemin.

Auteure :Caroline DevillersTous nos contenus sur "Le Petit Locataire" Toutes les critiques de "Caroline Devillers"

ça peut vous interesser

Tout s’est bien passé : L’émotion du raffinement et de la simplicité

Rédaction

Les Aventuriers des Salles Obscures : 18 septembre 2021

Rédaction

Tout s’est bien passé : Pas de pleureuse

Rédaction